FANDOM


Zazie dans le métro est un roman de Raymond Queneau, paru en 1959.

SynopsisModifier

Zazie, une gamine de dix ans aux manières délurées, arrive de sa province impatiente de connaitre le métro parisien. Son oncle Gabriel l'attend à la gare et, à sa grande déception, la jette directement dans un taxi piloté par son ami Charles : direction le café Turandot. Là, elle fait la connaissance de Madot P'tits Pieds, une servante au grand cœur. Chacun va désormais vaquer à ses propres occupations : l'oncle fait la danseuse espagnole dans un beuglant, Zazie découvre le marché au puces en compagnie de l'agent Trouscaillon, Charles déclare sa flamme à Mado, une veuve joyeuse. Après quelques jours de folie parisienne, Zazie reprend le train sans avoir vu les couloirs du métro.

Les Personnages Modifier

Les personnages n'ont pratiquement aucun profil psychologique, beaucoup sont interchangeables, d'autres portent des "masques". Cette absence d'identité est aussi soulignée par le peu de détails descriptifs de leur apparence et leur nom souvent réduit à un prénom passe-partout, symbolique ou résultat d'un jeu de mot.


  • Zazie est une petite fille élevée en province dans le village de St-Montron par ses parents. Elle est très déterminée, indépendante et vulgaire en utilisant un langage très familier (tel que l'expression «mon cul» à la fin de certaines de ses phrases). Pour elle, la ville de Paris est «un grand village» mais avant tout un grand espace de jeu. Dès son arrivée à Paris, la capitale en elle-même ne l'intéresse pas, elle souhaite se procurer des surplus américains tels que des blue-jeans ou encore atteindre son but: prendre le métro. Zazie est très curieuse et indiscrète, arrogante et audacieuse. Elle désire devenir institutrice pour «faire chier les mômes» ou bien encore astronaute pour «faire chier les marsiens». Son père était alcoolique et fut assassiné par sa femme, Jeanne Lalochère, car ce dernier avait essayé d'abuser de Zazie. Au fil du roman, Zazie mûrit au contact des adultes et pose bien des questions comme au sujet de l'homosexualité. Peu à peu, Zazie entre dans le monde des adultes sur lesquels elle porte un regard d'ingénue et de candide ; elle ne comprend pas leur comportement, les regarde, les observe.

Le personnage de Zazie est hérité des contes philosophiques: entrant dans un monde inconnu, ce genre de personnage porte un regard neuf et interrogateur sur une société où il sème donc le doute et le trouble.


  • Gabriel est l'oncle de Zazie. C'est un colosse de 32 ans marié à Marceline et vivant dans une rue parisienne tranquille. Il travaille comme danseuse de charme dans un cabaret d'homosexuels à partir de 23 heures à Pigalle et y est connu sous le nom de Gabriella. Le cabaret est appelé le Mont-de-Piété et Gabriel y danse la Mort du Cygne en tutu. Il se couche donc très tard et a l'habitude de dormir la journée. Il se considère comme un artiste et improvise des poèmes sur la vie à Paris, des monologues aux accents baroques sur la vanité de l'existence. Il se fait des manucures et utilise un parfum appelé «Barbouze» de chez Fior qui n'est pas au goût de tout le monde. Gabriel est un habitué du bar de son ami Turandot, situé au coin de sa rue, où il prend constamment de la grenadine. Il est apprécié de tous et aime se rendre compte des choses par lui-même. Ayant subi la seconde guerre mondiale, Gabriel a vécu le débarquement américain, et a du mal à s'adapter aux technologies américaines, comme la machine à laver. Au début du roman, il n'ose pas dire à Zazie qu'il est danseuse de charme et lui fait donc croire qu'il est veilleur de nuit. Il tente de protéger Zazie de tous les dangers et lui fait visiter Paris avec son ami Charles, mais ces deux derniers ne connaissent pas les noms des monuments, ce qui engendre des disputes. A la fin, préocuppé par les constantes questions de Zazie sur son homosexualité, il décide de l'emmener voir un de ses spectacles au Mont-de-piété.


  • Marceline est la femme de Gabriel. Elle est ménagère. C'est une très belle et élégante femme. [Autres hypothèses] Certaines allusions laissent penser que Marceline serait un homme, un travesti d'une grande élégance. Dans l'adaptation cinématographique, elle se déguise en homme, ce qui pourrait apporter un indice supplémentaire confirmant cette hypothèse.


  • Jeanne Lalochère est la mère de Zazie. Elle vient à Paris afin de voir son amant et dépose donc Zazie chez Gabriel et Marceline. Elle est couturière et vit à St Montron et est donc Sanctmontronaise. Elle fendit le crâne à son mari qui avait tenté d'abuser de Zazie. Son ancien amant, Georges, lui avait procuré la hache, arme du crime. Elle le quitta ensuite car il essaya à son tour d'abuser de sa fille.


  • Turandot est le patron du bar appelé «La Cave». Il apprécie et loue la technologie américaine, ayant très mal vécu la seconde guerre mondiale. Turandot a un perroquet vert appelé Laverdure qu'il apprécie. Il se soucie de Laverdure comme de lui-même et déclare le connaître mieux que personne. Le perroquet répète sans cesse la phrase «Tu causes, tu causes, c'est tout ce que tu sais faire» Au début du récit, Turandot n'apprécie guère la présence de Zazie, mais au fil de l'histoire, il va s'y habituer et finir par apprécier cette dernière.


  • Madeleine est serveuse au bar «la Cave» et travaille donc pour Turandot. Elle est appelée par son surnom Mado-ptits-pieds. Elle est plus ou moins amoureuse de Charles, le conducteur de taxi et ami de Gabriel. Mado-ptits-pieds admire Marceline par son élégance et sa beauté. Elle se fiance avec Charles à la fin du roman.


  • Charles est un conducteur de taxi de 55 ans. Ami de Gabriel, il ne sait différencier les monuments parisiens les uns des autres. C'est un bel homme, costaud et en bonne santé. Il a une moustache. Il est sérieux, gentil, honnête, économe et romantique. Charles est un habitué du bar “La Cave”. Complexé d'être seul à son âge, Charles décide de se marier avec Madeleine.


  • Gridoux est cordonnier. Il est connu pour être celui qui sait toujours tout, il parle latin. De peur de perdre des clients, Mado-ptits-pieds lui apporte chaque midi son déjeuner qu'il mange derrière son échope.


  • Pédro-surplus se déclare être marchand forain d'objets de l'armée américaine aux puces. Il a une moustache et des lunettes noires. Après avoir ramené Zazie à son oncle et sa tante et lui avoir acheté des blue-jeans, cette dernière le présente à son oncle comme un policier satyre. Il est de nature impatiente. Il prétend avoir oublié son identité (nom, profession, âge...) devant Gridoux. A la fin du roman, il va déclarer l'amour qu'il éprouve envers Marceline, et se permet de lui poser plusieurs questions, en lui disant que son nom réel est Bertin Poirée, et qu'il est inspecteur.


  • Trouscaillon se déclare être un policier catholique, habitant rue Rambiteau dans le 1er arrondissement. Il ne se fait pas respecter par les citoyens (il ne fait qu'un avec le personnage précédent).


  • Aroun Arachide est en réalité un homme qui, depuis le début du roman, manipule tous les protagonistes, s'étant fait passer pour la policier Trouscaillon, le marchand forain Pédro-surplus et l'inspecteur Bertin Poirée. Tous ces personnages font donc une seule et même personne: Aroun Arachide.


  • Fédor Balanovitch est un ami de Gabriel. Il est conducteur de car touristique et connaît très bien la langue française. Il est natif de Bois-Colombes dans les Hauts-de-Seine.


  • Mme Mouaque est une vieille et laide bourgeoise veuve. Depuis la mort de son mari, elle est devenue nymphomane et tombe amoureuse de Trouscaillon. Elle se fait tuer par Aroun Arachide (Trouscaillon) à la fin du récit.

Arrière plan Modifier

a/ Le sujet annocé par le titre de l'ouvrage est le métro. En effet, le métro obsède Zazie, mais il est en grève lors de son séjour à Paris. La première question que se pose le lecteur est: “Va-t-elle prendre le métro?”. Ce problème est résolu d'une part, et irésolu d'autre part. Car Zazie prend bien le métro, ce qui résout le problème. Mais Zazie est endormie dans les bras de Marceline prenant le métro et ne se rend donc pas compte que son rêve est en train de se réaliser. Le métro est, ici, une métaphore. Il représente le monde des adultes fermé à l'enfant qu'elle est encore et où elle tente de pénétrer. C'est un roman initiatique. Les aventures parisiennes de Zazie sont des épreuves qu'elle surmonte avec brio, protégée et guidée par son oncle Gabriel (cf : l'archange Gabriel, d'ailleurs devenu "archiguide" dans le roman). Elle pose nombre de questions, fouine partout, fugue, démasque les adultes, les met dans des situations embarrassantes, leur tend des pièges, etc. C'est une enfant terrible, sans complexe, audacieuse, arrogante, insoumise, sûre d'elle, qui ignore la politesse, etc. Elle incarne l'ingénuité d'une jeunesse qui a soif d'apprendre, et de comprendre; quand les adultes prétendent que le monde est ordonné, elle ne se contente pas des apparences, mais préfère vérifier, et met à nu le désordre.

L'autre sujet récurrent concerne l'homosexualité de Gabriel. Tout au long du roman, Zazie va demander à Gabriel s'il est homosexuel ou non. Gabriel l'emmènera alors à un de ses spectacles pour qu'elle voie pourquoi les gens disent qu'il est homosexuel, mais qu'il ne l'est pas en réalité. Là encore, il s'agit de ne pas se fier aux apparences.


b/ Les thèmes représentés sont: les relations parents/enfants, l'homosexualité, le métro, le travail, l'enfance, l'amitié, le tourisme, et l'argot...

c/L'intérêt du lecteur: tout d'abord, le lecteur veut savoir si Zazie prendra le métro ou pas, thème principal du roman, qui s'écrit donc autour d'une action bien mince et qui n'a pas vraiment lieu. Peu importe au fond cette trame; seul compte l'enchaînement d'actions extravagantes et en grande partie hasardeuses, qui caractérisent la vie: on prévoit de prendre la métro, mais il y a grève; alors arrive tout ce qu'on n'avait pas prévu...

Adaptation Modifier


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Zazie_dans_le_métro. La liste intégrale de tous auteurs se trouve dans historique. Cette importation globale a eu lieu avant le 5 septembre 2008 à 13:31 (UTC). Après cette date, cette page et la page originale ont pu subir, chacune de leur côté, des modifications divergentes
Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous GNU Free Documentation License.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard