FANDOM


Week-end est un film franco-italien réalisé par Jean-Luc Godard et sorti en 1967.

Synopsis Modifier

Un couple, Corinne et Roland, partent en week-end. Sur la route, il ne vont rencontrer qu'embouteillages et accidents et seront captures par le Front de Liberation de Seine et Oise. Roland est tue et Corinne partage les restes de son mari avec les maquisards.

Lui, il est égoïste, fier de ce qu'il possède, de son confort, de sa voiture, de sa femme, sa chose comme tout le reste. Elle, elle est égoïste, futile, coquette et soumise à son mari. Roland et Corinne ressemblent à ces milliers de couples qui, chaque semaine, s'élancent sur la route du week-end au volant de leur voiture, symbole de leur prétendue liberté.

Sur la route, c'est l'enfer : des dizaines de voitures sont bloquées par un accident. En attendant que le " bouchon " saute, les centaines de passagers des véhicules s'interrogent, s'impatientent, s'injurient, uniquement préoccupés par leur sort, indifférents aux victimes de l'hebdomadaire carnage routier. Plus impatients encore, Corinne et Roland s'échappent de l'embouteillage par une route départementale. Dans un village, un tracteur est entré en collision avec une voiture de sport : le conducteur de celle-ci est mort.

Plus tard, c'est à Corinne et Roland d'être accidentés à leur tour : leur belle voiture a brûlé. Qu'à cela ne tienne, ils en volent une autre. Le voyage continue : partout, des épaves, des cadavres. Parfois d'étranges rencontres : Emily Brontë, un clochard qui viole Corinne devant son mari indifférent, des éboueurs, des Noirs, des Arabes, Saint-Just, le révolutionnaire... Et puis les maquisards du Front de Libération de Seine-et-Oise qui attaquent les voyageurs. Ils tuent Roland ; Corinne restera avec eux après avoir partagé leur repas des restes... de son mari.

CritiqueModifier

Ce film est une critique radicale de la société de consommation, mais dénonce aussi, un an avant mai 1968, la vanité de la révolution proposée par les cellules radicales de l'extrême-gauche de l'époque. Jean-Luc Godard commente son film: « Week-end, je ne sais pas comment le présenter. C'est un film qui déplaira sûrement à la majorité de spectateurs… Parce que c'est très méchant, grossier, caricatural. C'est fait dans l'esprit de certaines bandes dessinées d'avant-guerre. C'est plus méchant qu'Hara-Kiri. » ( Télérama, janvier 1968).

Pour filmer la séquence de l'embouteillage, Godard réalisa l'un des plus longs travellings de l'histoire du cinéma. Commentaire du directeur de la photo, Raoul Coutard, concernant ce gigantesque embouteille que le couple Corinne-Roland (Darc-Yanne) découvre en roulant en sens inverse :

« C'est tourné du côté de Saint-Cyr. On a mis une semaine pour installer le travelling parce que le champ était en devers. Il y avait à peu près 1,50 m de dénivelé entre le départ du travelling et l’arrivée du travelling.
Il a fallu faire une construction assez solide pour pouvoir supporter deux chariots de travelling, plus une Dally (machine hydraulique) de manière à ce qu’on récupère le dénivelé en montant le bras afin de donner l’impression qu’on était à la même hauteur.
Le tournage lui-même a pris une petite journée. On a du faire 5 ou 6 prises, pas plus. La distance a été choisie en fonction du nombre de rails qui étaient disponibles. Donc on a fait un travelling de 300 mètres. C’est un plan étonnant mais à la limite ça n’a pas beaucoup d’imagination.
C’était l’époque où il n’y avait toujours pas de scénario. C’était donc relativement difficile de savoir ce que Jean-Luc avait l’intention de faire. Il aime bien dire : " Le cinéma, c’est l’art du mouvement, donc on peut changer d’avis !
 »

Distribution Modifier

Fiche technique Modifier


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

SourceModifier

Cette page utilise tout ou partie du contenu du Wiki d'Ann. L'original de l'article est sur cette page. La liste des auteurs se trouve sur cette page. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous GNU Free Documentation License.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.