FANDOM


Traitement de choc est un film réalisé par Alain Jessua, sorti en 1973.

Synopsis Modifier

Hélène Masson, se sent vieille malgré ses trente-six ans après que son amant ait préféré la quitter pour une plus jeune. Elle se décide à faire une cure à l'institut de thalassothérapie du docteur Devilers dont on lui a dit le plus grand bien. En effet, le docteur a l'art de redonner énergie et santé à une clientèle fortunée, épuisée par le rythme des grandes villes. Hélène reconnaît, parmi les autres malades, de grands bourgeois qui paraissent tous extrêmement jeunes pour leur âge. La plupart d'entre eux font une ou deux cures par an. Hélène a été recommandée par un ami, Jérôme, qui, hélas, a des problèmes d'argent et va être chassé de la clinique.

La disparition de jeunes employés portugais l'intrigue. Personne ne veut l'entendre car le système leur convient. Quelques jours après l'arrivée d'Hélène, Jérôme se suicide en se jetant du haut de l'une des hautes falaises qui bordent cette côte bretonne. La nuit précédente, il l'avait ardemment exhortée à fuir le traitement, qui devient vite une drogue. Quoique ressentant, comme les autres patients, les effets bienfaisants des piqûres et du régime qui lui sont administrés, Hélène devient méfiante et, traumatisée par le suicide de son ami, fait son enquête personnelle.

Après bien des efforts, elle découvrira l'horrible vérité: utilisant une méthode en usage chez les sorciers brésiliens, le docteur prélève des organes vivants sur les domestiques portugais employés à la clinique et en extrait un sérum de rajeunissement. Tous les patients se livrent à une sorte de conspiration du silence. Hélène, en état de légitime défense, tuera le docteur Devilers et sera aussitôt arrêtée. Le commissaire est un habitué de la clinique et entend que le successeur de Devilers continue, sans être inquiété, son travail.

CritiqueModifier

Alain Jessua aborde de front des questions de société, assez peu abordés à l'époque comme la lutte désespérée pour garder une éternelle jeunesse, comme la solidarité des riches notables pour couvrir des agissements frauduleux et comme le trafic d'organes au détriment de populations pauvres. Même si les situations évoquées sont fondées sur des faits précis, Jessua ne cherche pas pour autant le réalisme, et préfère laisser planer le doute sur le caractère surnaturel des guérisons.

Le film a été critiqué, à sa sortie pour quelques scènes de nus, en particulier la nudité intégrale de Annie Girardot, (qui ne se voit dans aucun autre film) mais qui, de nos jours, passeraient pour parfaitement banales.

Peut-être que le film manque un peu de rythme, ayant presque peur d'affronter son sujet avec plus de nervosité, plus de franchise et moins de tact. Pourtant on restera captivé par les mystères de cette clinique new-age jusqu'à ce que l'on devine le véritable enjeu du film, original à l'époque, voir en avance sur son temps, et qui ne manquera pas d'être repris.

Distribution Modifier

Fiche techniqueModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard