FANDOM


The Proposition est un western kangourou australo-britannique réalisé en 2005 par John Hillcoat. Il est considéré par les amateurs non seulement comme le meilleur western kangourou, mais aussi comme l'un des plus grands westerns de tous les temps.

Synopsis Modifier

Dans l'arrière-pays australien, à la fin du XIXe siècle, deux hommes situés aux deux extrémités de la loi passent un marché secret et décisif… Le Capitaine Stanley s’est juré de « civiliser » le pays sauvage australien. Ses hommes ont capturé deux des quatre frères du gang Burns : Charlie et Mike. Les bandits ont été jugés responsables de l'attaque de la ferme Hopkins et de l'assassinat de toute une famille. Arthur, le plus âgé des frères Burns et chef du gang, s'est réfugié dans la montagne. Le Capitaine Stanley propose alors un marché à Charlie : retrouver son frère aîné en échange de son pardon, et de la vie sauve pour son cadet, le jeune Mike.

Charlie n'a que neuf jours pour s'exécuter...

Le film est situé dans les plaines arides de l’outback australien, qui abrite une société sans foi ni loi, baignée dans une atmosphère étouffante et désespérée. Dans ce pays au bord de l’implosion, la proposition du Capitaine Stanley au bandit Charlie Burns met à mal les valeurs morales de chacun. Ce western australien singulier transcende le genre, se faisant l’expression la plus radicale d’une humanité déboussolée.

Distribution Modifier

Bande Originale Modifier

La musique de The Proposition a été composée par Nick Cave, compatriote de John Hillcoat, et Warren Ellis. Ce n'est pas la première fois que Nick Cave travaille avec ce réalisateur : il composait déjà la musique de Ghosts... of a Civil Dead (y faisant même une apparition comme acteur), et de To Have and to Hold[1]. John Hillcoat réalisa par ailleurs des clips pour Nick Cave et un court-métrage (Babe I'm on Fire)[2]. Plus tard, le compositeur australien travaillera encore avec John Hillcoat pour La Route, et pour un western, L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford[3]. La bande originale est sortie. Elle est aussi intégrée à l'album White Lunar, qui regroupe le travail de Nick Cave et Warren Ellis sur plusieurs films.

Photographie Modifier

L’étrange lumière qui émane de The Proposition est à mettre au crédit de Benoît Delhomme. John Hillcoat reconnaît volontiers l'importance qu’eut la présence d’un directeur de la photographie étranger à l’Australie. Le chef opérateur français, remarqué par John Hillcoat pour son travail dans Cyclo et L'odeur de la papaye verte, apporte ainsi un oeil nouveau sur le désert australien, sa dureté, sa poussière. Il dit ainsi avoir travaillé en dehors des stricts codes graphiques du western, mêlant les genres sans idée reçue. Travailler presque exclusivement en extérieur fut également une nouveauté pour lui, qui dit avoir plus de repères en studio.[4]

The Proposition et les Aborigènes Modifier

Deux acteurs aborigènes jouent avec succès un rôle dans le film : David Gulpillil et Tom E. Lewis. La question de la civilisation aborigène est en toile de fond du film, comme un hors-champ omniprésent. John Hillcoat a demandé pour son film des conseils de la part des aborigènes pour traiter du sujet, et The Proposition est considéré par beaucoup comme l'un des rares films fidèles à l'histoire. Par ailleurs, un avertissement précède le film : « Nous informons les communautés aborigènes et du détroit de Torrès que des images de ce film peuvent les choquer. Des photos de personnes disparus y figurent. »

Tournage Modifier

Le film a été tourné dans le Queensland en plein coeur de l'été. Non seulement il faisait une chaleur incroyable, mais les acteurs portaient toute la journée leurs costumes d'époque : « Les acteurs étaient complètement assommés par les conditions de tournage. Ils portaient trois couches de vêtements sous une chaleur de 57 °C. Le jour le plus chaud fut quand on a tourné sur la plaine d'argile, qui réfléchissait la chaleur. »[5] précise ainsi le réalisateur John Hillcoat. {{citation|On était la meilleure blague du moment là-bas, parce qu'on se dirigeait de plus en plus vers le coeur de l'été, et les habitants locaux se disaient que ça allait être très drôle de voir ces gens essayer de tourner un film dans ces conditions. Personne ne pouvait ouvrir la bouche sans qu'une mouche vienne s'y terrer (Nick Cave, scénariste et compositeur)

Récompenses Modifier

  • Festival International de Valenciennes
    • Grand Prix du Jury
  • Australian Film Institute:
    • Meilleure Photographie (Benoît Delhomme)
    • Meilleurs Costumes (Margot Wilson)
    • Meilleure Musique originale (Nick Cave, Warren Ellis)
    • Meilleure Production
  • Australia Film Critics:
  • Chlotrudis Awards:
  • Inside Film Awards (IF Awards):
    • Meilleure Photographie (Benoît Delhomme)
    • Meilleur Film
    • Meilleure Musique (Nick Cave, Warren Ellis)
    • Meilleure Production
  • San Diego Film Critics:
  • Festival de Venise:
    • Prix Gucci du Meilleur scénario (Nick Cave)


Annexes Modifier

Articles connexes Modifier

Liens externes Modifier


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard