FANDOM


Shōhei Imamura (今村 昌平 Imamura Shōhei) était un cinéaste japonais né le [[15 septembre 1926 à Tōkyō au Japon et décédé le 30 mai 2006.

Figure de la nouvelle vague japonaise, découvert en France au début des années 60 avec La femme-insecte, Imamura reçu deux Palmes d'or au Festival de Cannes : en 1983 pour La Ballade de Narayama et en 1998 pour L'Anguille.

Shōhei Imamura avait un cancer du foie[1].

Biographie Modifier

Sa carrière Modifier

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, à presque 19 ans, il abandonne ses études et vit dans le quartier de Shinjuku (où se concentre le marché noir) à Tōkyō . Malgré une jeunesse quelque peu débridée, Imamura est issu d'une famille bourgeoise, son père étant médecin.

Shōhei Imamura est passionné par la mise en scène et le jeu d'acteurs, ce qui le poussa à s'occuper du club de théâtre de la faculté de Waseda qu'il fréquentait pendant le conflit. Une projection de L'Ange ivre d'Akira Kurosawa qu'il admire le décide à faire du cinéma. Il passe et réussit le concours d'entrée à la Shochiku et débute comme assistant de Yasujirō Ozu et travaille aussi aux côtés de Masaki Nomura, qui devint par la suite un de ses amis proches.

Il quitte ensuite la Shochiku pour la Nikkatsu où il devient d'abord scénariste pour Yuzo Kawashima avec entre autres le scénario de Chronique du soleil à la fin de l'ère Edo en 1957. Il y fera son premier film en tant que réalisateur : Désirs volés (1958). Pour lancer un chanteur, la Nikkatsu lui impose un film - Devant la gare de Ginza, 1958 - en échange d'une plus grande liberté pour le suivant - Désir inassouvi, 1958. Shōhei Imamura décide qu'il n'acceptera plus de faire de film imposé.

Mais Shōhei Imamura est un réalisateur engagé et en 1961, dans Cochons et cuirassés qui sortit sous le titre Filles et gangsters il dénonce l'occidentalisation de son pays et se veut anti-américaniste. Ce combat contre l'action américaine sera un des thèmes assez récurrent de son projet cinématographique.

Les deux thèmes majeurs affectionnés par maître Imamura sont les femmes et la province, comme il le montre dans Profonds désirs des dieux en 1968 ou encore Karayuki-san, ces dames qui vont au loin en 1975, parmi tant d'autres.

Filmographie Modifier

Réalisateur Modifier


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Shohei_Imamura. La liste des auteurs se trouve dans historique. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous Creative Commons Attribution-Share Alike License 3.0 .

Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard