FANDOM


Robert Guédiguian réalisateur , acteur , producteur et scénariste de français né le 3 décembre 1953 à Marseille

Biographie Modifier

Né d'une mère allemande, dont il maîtrise la langue, et d'un père arménien, il évoque ses racines paternelles dans Le Voyage en Arménie (2006). Robert Guédiguian est issu d’un milieu ouvrier, son père travaillait sur les docks de Marseille. Il s’intéresse très tôt aux questions politiques et sera un temps militant du Parti Communiste. Il entame des études de sociologie à la faculté d’Aix-en-Provence

Comme Marcel Pagnol, René Allio ou René Féret avant lui, il ancre profondément ses films dans une réalité sociale flirtant avec le militantisme. Ses œuvres sont marquées par l'environnement local et régional, en l'occurrence la ville de Marseille et en particulier le quartier de L'Estaque.

Comme ses prédécesseurs, il s'entoure d'une équipe fidèle qu'il met à contribution dans quasiment tous ses films. Au premier rang de cette troupe figure son épouse Ariane Ascaride qu'il rencontre à la faculté d'Aix en provence et qu'il suit à Paris lors de son entrée au Conservatoire. Puis après avoir fini une thèse, il travaille sur la demande de René Féret au scénario de Fernand (1980) Déçu par la politique, il trouve dans le cinéma un nouveau moyen de parler de ce qui lui tient à cœur, le monde ouvrier. il permet à Ariane Ascaride d'obtenir un César en 1998 pour Marius et Jeannette, mais aussi Gérard Meylan, Jean-Pierre Darroussin, Jacques Boudet, Pascale Roberts, entre autres.

L’immigration et le quartier de L’Estaque sont les deux autres thèmes de prédilection du réalisateur. Se qualifiant lui-même de "cinéaste de quartier", ses films restent confidentiels jusqu’à A la vie, à la mort ! (1995) qui le fait sortir de l’ombre. Mais c’est en 1997 que le grand public le découvre avec le succès surprise de Marius et Jeannette (1997) nominé entre autres aux Césars du meilleur réalisateur et du meilleur film. Son film suivant À la place du cœur (1998) attendu après la réussite de Marius et Jeannette, est pourtant un échec. En 2000, il réalise La ville est tranquille (2000) dont la noirceur contraste avec le reste de sa filmographie, et a mis en scène Ariane Ascaride dans une pièce d’Evelyne Pieiller : Le Grand Théâtre au Théâtre national de Chaillot.

En 2002, Robert Guédiguian s’est à nouveau entouré de ses acteurs fétiches, à commencer par sa compagne Ariane Ascaride, et a encore une fois choisi Marseille comme lieu de tournage pour Marie-Jo et ses deux amours (2001) Le réalisateur revendique cependant l’aspect nouveau de son film. Cinéaste engagé, il n’entendait pas abandonner le combat politique en faisant un film romantique. Il a ainsi affirmé lors d’une conférence de presse à Cannes : "Mon film est très politique, sans doute le plus politique de ceux que j’ai faits. Sur un thème romantique par excellence, j’ai montré des personnes engluées dans une réalité qui résiste, confrontées au refus d’un idéal, d’un état des choses." Marie-Jo et ses deux amours (2001) a été présenté au Festival de Cannes 2002 en sélection officielle.

Robert Guédiguian est l’un des producteurs associés fondateurs d’Agat Films & Cie et d’Ex-Nihilo,

Filmographie Modifier

Récompenses


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Robert Guédiguian sur sa fiche IMDB