FANDOM


Rainer Werner Fassbinder réalisateur allemand né le 31 mai 1945 en Bavière, mort le 10 juin 1982.

BiographieModifier

Fils d'un médecin et d'une traductrice (Liselotte Eder), il fut enfant unique, au grand dam de ses parents, qui néanmoins divorceront en 1951, le jeune Rainer a alors six ans. Il s'intéressa très jeune au cinéma, dévorant films sur films. Pourtant il n'accomplira pas son vœu : faire une école de cinéma et sortira d'une école Steiner sans obtenir un baccalauréat. Il vécut de divers métiers (il fut journaliste au Süddeutsche Zeitung et réalisa son premier court métrage en 1965 This Night qui semble perdu puis en 1966 Le Clochard hommage au Signe du Lion d'Éric Rohmer puis finit par collaborer avec des troupes de théâtre expérimentales. Après une expérience infructueuse, il fonde sa troupe : l'Anti teater, pour laquelle il écrivit la majorité de ses pièces de théâtre de 1968 à 1971. Hanna Schygulla, qui plus tard s'illustrera dans ses plus grands succès au grand écran, travaillait alors déjà avec lui. Il joue dans La Fiancée, la comédienne et le maquereau des Straub en 1968, auxquels il rendra hommage dans son premier long-métrage en 1969.

Influencé par les mélodrames de Douglas Sirk, auteur qu'il rencontrera en 1979, et dans une moindre mesure par Jean-Luc Godard et les films policiers des grands réalisateurs hollywoodiens comme John Huston, Raoul Walsh ou encore Howard Hawks, il entreprend son premier projet cinématographique avec sa troupe. Ainsi, naissent, en 1969, L'amour est plus froid que la mort (Liebe ist kälter als der Tod) et Le Bouc (Der Katzelmacher). Il ne distingue pas les techniques théâtrales de celles du septième art, de fait, entre 1969 et 1971, il accouche de nombreuses pièces de théâtre tout en produisant en un temps records des films alternatifs. La vie et le travail de la troupe ne faisaient qu'un, ce qui explique pour partie la fécondité de Fassbinder qui tourna en l'espace de treize ans quarante films en tant que réalisateur. Il écrit et met en scène des pièces de théâtre (Preparadise Sorry Now, etc.) jusqu'en 1976 où sa pièce Les Ordures, la Ville et la Mort fut injustement accusée d'antisémitisme et fut adaptée au cinéma par Daniel Schmid dans L'Ombre des Anges.

Marié à Ingrid Caven de 1970 à 1972, Fassbinder lui écrivit plusieurs chansons (Alles aus Leder, Freitag im Hotel, Nietzsche, Die Straßen stinken). Il fit tourner ses amants successifs Günther Kauffmann, El Hadj Ben Salem et Armin Meier dans de nombreux films, et rendit hommage à ce dernier - qui s'était suicidé - dans L'Année des Treize Lunes. De 1978 à 1982, il vécut avec Julienne Lorenz, depuis présidente de la Fondation Fassbinder.

À partir de 1972 ses films évoluent : ils deviennent plus professionnels et étoffés. Il est désormais acclamé par la critique aux festivals de Berlin successifs mais ignoré par les jurys d'alors. D'ailleurs c'est seulement en 1982 avec son avant dernier film, Le Secret de Veronika Voss (Die Sehnsucht der Veronika Voss) qu'il gagnera l'Ours d'or.

Dans les années soixante-dix, il crée des personnages féminins qui comptent parmi les plus fascinants du cinéma d'après guerre et dont les films éponymes sont passés à la postérité : Maria Braun et Lili Marleen toutes deux incarnées par Hanna Schygulla mais aussi Lola jouée par Barbara Sukowa.

En 1980, il écrit pour la télévision la série d'envergure Berlin Alexanderplatz d'après Alfred Döblin, découpée en une introduction, douze épisodes et un épilogue, la série s'invitera plus tard dans les salles obscures en projection marathon d'une durée de plus de quinze heures !

Fassbinder travaillait sans relâche à un rythme effréné. Il mourut à Munich le 10 juin 1982 d'une rupture d'anévrisme (certains affirment que son décès est consécutif à un mélange de cocaïne et de benzodiazépine et qu'il s'est peut-être suicidé) à seulement trente-sept ans alors qu'il travaillait au montage de son dernier film Querelle adapté d'un roman de Jean Genet (1946), et qu'il préparait un film sur Rosa Luxembourg, finalement réalisé en 1987 par Margarethe von Trotta.

Fassbinder meurt le 10 juin 1982 d'une rupture d'anévrisme à Munich (Allemagne). Il est enterré au cimetière munichois de Bogenhausen.

Filmographie Modifier


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Rainer Werner Fassbinder sur sa fiche IMDB

Théatre Modifier

  • 1965-1966 : Gouttes d’eau sur pierres brûlantes (Tropfen auf heiße Steine), montée par Klaus Weiße. TheaterFestival, Munich, 1985
  • 1966 : Qu’une tranche de pain (Nur eine Scheibe Brot), montée par Georg Schuchter, Volkstheater Wien/Bregenzer Festspiele, 1995
  • 1968 : Axel Caesar Haarmann, montée par l’auteur et l’Action-Theater, Munich
  • 1968 : Katzelmacher (Le Bouc), montée par Peer Raben et l’auteur, Action-Theater, Munich
  • 1968 : Chung, montée par l’auteur et l’Action-Theater, Munich
  • 1968 : Orgie Ubuh, de Rainer Werner Fassbinder et Peer Raben, d’après la pièce Ubu roi d’Alfred Jarry, montée par l’auteur, Antiteater, Munich
  • 1968 : Iphigénie en Tauride (lphigenie auf Tauris) d’après la pièce de Goethe, montée par l’auteur, Antiteater, Munich
  • 1968 : Ajax, de Rainer Werner Fassbinder, d’après la pièce de Sophocle, montée par l’auteur, Antiteater, Munich
  • 1968 : Le Soldat américain (Der amerikanische Soldat), montée par l’auteur et Peer Raben, Antiteater, Munich
  • 1969 : L'Opéra de gueux (Die Bettleroper), d’après la pièce de John Gay, montée par l’auteur, Antiteater, Munich
  • 1969 : Preparadise Sorry Now, montée par Peer Raben, Antiteater, Munich
  • 1969 : Anarchie en Bavière (Anarchie in Bayern), montée par l’auteur et Peer Raben, Antiteater au Werkraumtheater des Kammerspiele, Munich
  • 1969 : Gewidmet Rosa von Praunheim, montée par l’auteur, Antiteater, Munich
  • 1969 : Le Café (Das Kaffeehaus), d’après la pièce de Carlo Goldoni, montée par l’auteur et Peer Raben, Theater der Freien Hansestadt Bremen
  • 1969 : Loup-garou (Werwolf), de Rainer Werner Fassbinder et Harry Baer, montée par Rainer Werner Fassbinder, Antiteater au Berliner Forum Theater
  • 1970 : Le Village en flammes (Das brennende Dorf), d’après la pièce de Lope de Vega, montée par Peer Raben, Theater der Freien Hansestadt Bremen
  • 1971 : Du sang sur le cou du chat (Blut am Hals der Katze), de Rainer Werner Fassbinder, montée par Rainer Werner Fassbinder et Peer Raben, Antiteater aux Städtischen Bühnen Nürnberg
  • 1971 : Les Larmes amères de Petra von Kant (Die bitteren Tränen der Petra von Kant), montée par Peer Raben, Landestheater Darmstadt
  • 1971 : Liberté à Brême (Bremer Freiheit), montée par l’auteur, Theater Bremen, Concordia
  • 1973 : Bibi, montée par l’auteur, d’après la pièce de Heinrich Mann, Theater Bochum
  • 1976 : L’Ordure, la ville et la mort (Der Müll, die Stadt und der Tod), pièce posthume, montée en 1987 à New York par Nick Fracaro ; cette pièce a été adaptée au cinéma par Daniel Schmid avec le film L'Ombre des anges, dans lequel Fassbinder tient un rôle.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard