Fandom

Film Wiki

Platoon

2 864pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Platoon est un film américain de Oliver Stone, sorti en 1986.

SynopsisModifier

Platoon est en partie inspiré par la propre vie d'Oliver Stone, engagé volontaire pour la guerre du Viêt Nam.

En 1967, le jeune Chris Taylor souhaitant servir son pays, s'engage volontairement dans la guerre du Viêt Nam. Il est affecté à la 25e division d'infanterie, dans une section (platoon en anglais signifiant section) qui a subi des pertes lors de récents combats. Son enthousiasme s'évanouit rapidement tandis qu'il effectue d'interminables patrouilles et s'épuise à creuser des trous servant comme position de défense. Après une embuscade lors de laquelle il est légèrement blessé, Taylor s'intègre peu à peu avec les soldats plus expérimentés.

Lors d'une opération dans la jungle, son unité découvre un complexe de bunkers. Trois soldats sont tués. Fatigués et à cran, des soldats se vengent sur plusieurs paysans qu'ils torturent et tuent. Lors d'un interrogatoire, le sergent Barnes exécute la femme du chef de village devant les yeux de nombreux soldats et menace sa fille quand le sergent Elias intervient. S'ensuit une bagarre entre les deux hommes. De son côté, Taylor sauve deux filles du village sur le point d'être violées par plusieurs soldats. La section repart après avoir mis le feu au village.

Après l'incident de l'interrogatoire, le sergent Elias se plaint à son capitaine qui promet la cour martiale à Barnes si les faits sont avérés. La sympathie de Taylor, d'abord acquise à Barnes penche maintenant pour le sergent Elias tandis que ceux qui sont derrière Barnes parlent d'assassiner Elias pour l'empêcher de témoigner.

Lors d'une nouvelle patrouille, la section est prise en embuscade par des Viêt-Congs et subit de nouvelles pertes. Le lieutenant Wolfe se trouve plus ou moins désemparé et Elias propose alors d'emmener quelques hommes avec lui pour parer à une probable attaque ennemie sur leur flanc. La tactique marche mais le sergent Barnes vient chercher les trois soldats et leur dit d'évacuer tandis qu'il affirme aller chercher Elias. En fait, une fois qu'il l'a retrouvé, il l'abat froidement. Taylor soupçonne Barnes d'avoir assassiné Elias.

La compagnie est renvoyée sur le front dans la même zone où une attaque ennemie d'envergure se prépare. Presque tous les membres de la section meurent dans la bataille sous le feu ennemi et une attaque aérienne américaine au napalm. Taylor y survit. Il recouvre conscience à l'aube après la bataille, il se saisit d'un fusil AK-47 et commence à errer sans but dans la jungle jonchée de cadavres. Parmi ceux-ci, il retrouve le sergent Barnes, blessé durant les combats et l'abat.

CritiqueModifier

Le sujet central du film est le combat des deux sergents, Barnes et Elias, deux figures paternelles pour le jeune soldat qui hésite entre les deux. Barnes symbolise la force brutale, aveugle, le bras armé d'un État, celui qui ne sait que tuer dans la vie. Finalement cette force se révèle incontrôlable. A l'opposé Elias est la conscience morale, celui qui refuse de s'avilir, même quand l'ennemi est lui même cruel. Il représente une figure christique dans le film, à plusieurs reprises on le voit les bras en croix, notamment lorsqu'il meurt. C'est aussi celui qui est sans doute le plus lucide, il ne croit pas à la victoire. Finalement, comme il le dit à la fin du film, Taylor se sent comme né de ces deux pères différents. À un second niveau, on peut y voir une Amérique scindée entre les va-t'en-guerre qui veulent une victoire quel qu'en soit le prix et ceux qui pensent qu'à ce jeu l'Amérique perd son âme dans un conflit perdu d'avance.

Platoon montre des aspects dérangeants de la guerre du Viêt-Nam comme l'abus d'autorité des soldats aguerris sur les bleus, l'assassinat d'officiers impopulaires, les représailles sur la population civile. Ce film révèle la puissance du cinéma d'Oliver Stone. Un cinéma pas forcément très fin, pas forcément toujours très subtil, mais marquant, choquant. Un cinéma qui imprime une vision, une pensée, celle du cinéaste, dans l'esprit du spectateur qui n'est pas prêt de l'oublier.

Le Vietnam de Stone n'est pas celui de Cimino, plus orienté vers les conséquences sur la société américaine (Voyage au bout de l'enfer) et encore moins celui de Coppola (la folie grandiose de Apocalypse Now). C'est un film concentré sur le sujet de la guerre elle-même, une guerre atroce que décrit le cinéaste, pourtant à l'origine engagé volontaire et revenu au pays en 1968 avec deux médailles pour acte de courage: sa guerre, celle qu'il a vue, celle qu'il a faite. Un témoignage implacable, déstabilisant, une révélation cinématographique.


Distribution Modifier

  • Charlie Sheen : le soldat Chris Taylor / le narrateur
  • Tom Berenger : le sergent Bob Barnes
  • Willem Dafoe : le sergent Elias
  • Forest Whitaker : Big Harold
  • Francesco Quinn : Rhah
  • John C. McGinley : le sergent Red O'Neill
  • Richard Edson : Sal
  • David Keith : King
  • Kevin Dillon : Bunny
  • Reggie Johnson : Junior
  • Johnny Depp : Lerner


Fiche technique Modifier

  • Titre original : Platoon
  • Réalisation : Oliver Stone
  • Scénario : Oliver Stone
  • Musique : Georges Delerue
  • Durée : 115 minutes
  • Date de sortie:19 décembre 1986 (USA) 25 mars 1987 (France)

Récompenses:Modifier

SourceModifier

Cette page utilise tout ou partie du contenu de Ann Wiki. L'original de l'article est à Platoon.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard