FANDOM


Pierre Arditi, né le 1er décembre 1944 à Paris, est un comédien français de théâtre, de cinéma et de télévision. Son père est le peintre Georges Arditi et sa mère est belge. Sa sœur est la comédienne Catherine Arditi.

Après des études classiques, sa sœur Catherine Arditi l'encourage dans une carrière artistique. Elle l'entraîne au cours de Tania Balachova alors qu'il n'avait pas particulièrement la fibre du comédien. En 1965, il débute en figurant au théâtre chez Marcel Maréchal dans "L'opéra du monde" d'Audiberti, avant de s'imposer, au fil des ans, comme une des valeurs sûres de la scène française.

C'est à l'âge de 24 ans qu'il fait ses débuts au cinéma dans un film d' Édouard Luntz, le Le Dernier saut

En 1979, Pierre Arditi accepte un rôle dans Mon oncle d'Amérique, c'est sa première collaboration avec Alain Resnais et cette rencontre est décisive puisque c'est au contact de ce dernier que Pierre Arditi va devenir une figure incontournable du cinéma français .

Dans les années 1980, sa carrière est enfin lancée, il travaille avec les plus grand réalisateurs français et il enchaîne ses apparitions que ce soit au cinéma, à la télévision ou au théâtre. C'est un boulimique du travaille et avoue même qu'il mourait si il ne jouait pas.

Au cinéma, il est, tout comme Sabine Azéma et André Dussollier, un interprète fétiche du réalisateur Alain Resnais (qui lui vaut notamment le très mérité César du meilleur acteur pour les nombreux rôles qu'il interprète dans les films Smoking et No smoking, en 1992).

A la télévision, le 3 novembre 2007, il interprète en direct la pièce de Sacha Guitry Faisons un rêve , sur la scène du théâtre Edouard-VII.

Filmographie Modifier

Cinéma Modifier

Courts-métragesModifier

  • 1982 : Le Rat noir d'Amérique de Jérôme Enrico
  • 1985 : A cœur perdu de Patricia Valeix
  • 1986 : Triple sec de Yves Thomas

Télévision Modifier

  • 1969 : Thibaud ou les Croisades (Ben Yacoub)
  • 1969 : Allô Police, épisode L'Enquête visible
  • 1971 : Blaise Pascal de Roberto Rossellini
  • 1974 : Les Oiseaux de lune d'André Barsacq
  • 1977 : La Lettre écarlate de Marcel Cravenne
  • 1987 : Le Parfait Amour de Jean-Pierre Marchand
  • 1988 : Les Grandes Familles de Maurice Druon
  • 1995 : L'Affaire Dreyfus de Yves Boisset (commandant Esterazy)
  • 1993 : Ma petite Mimi de Roger Kahane (Geoffroy Lemaroyer)
  • 1995 : J'ai deux amours de Caroline Huppert (Bertrand)
  • 1997 : L'Enfant d'Israël de Franck Apprederis
  • 1998 : Le Comte de Monte-Cristo de Josée Dayan
  • 2000 : On n'est pas là pour s'aimer de Daniel Janneau (Maxime Vergnaud)
  • 2001 : Sauveur Giordano créée par Christine Miller
  • 2002 : Une ferrari pour deux de Charlotte Brandström
  • 2003 : Une villa pour deux de Charlotte Brandström
  • 2004 : Julie, Chevalier de Maupin de Charlotte Brandström
  • 2004 : L'Insaisissable d' Elisabeth Rappeneau (Maxime Kovacs)
  • 2006 : Aller-retour dans la journée de Pierre Sisser (François Villedieu-Lacour)
  • 2007 : Les Liens du sang de Régis Musset (Antoine Meyer)

Théâtre Modifier

  • 1965 : L'Opéra du monde de Jacques Audiberti au Théâtre du Cothurne, mise en scène Marcel Maréchal, avec Emmanuelle Riva
  • 1983 : Mademoiselle ma mère de Henri Decoin
  • 1984 : Tailleur pour dames de Georges Feydeau au Théâtre des Bouffes-Parisiens, mise en scène Bernard Murat, avec Jean Poiret
  • 1987 : L'Éloignement de Loleh Bellon au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, mise en scène Bernard Murat, avec Macha Méril
  • 1987 : La Répétition, ou l'amour puni de Jean Anouilh au Théâtre Edouard VII, mise en scène Bernard Murat, avec Anny Duperey
  • 1989 : Dom Juan de Molière au Théâtre de La Criée, mise en scène Marcel Maréchal
  • 1992 : Maître Puntila et son valet Matti de Bertolt Brecht, au Théâtre de Chaillot, mise en scène Marcel Maréchal
  • 1996 : En attendant Godot de Samuel Beckett, mise en scène de Patrice Kerbrat, avec Robert Hirsch et Marcel Maréchal
  • 1997 : « Art » de Yasmina Reza, à la Comédie des Champs-Élysées, mise en scène de Patrice Kerbrat, avec Fabrice Luchini et Pierre Vaneck
  • 1998 : Rêver peut-être de Jean-Claude Grumberg au Théâtre du Rond-Point, mise en scène de Jean-Michel Ribes, avec Marcel Maréchal
  • 2000 : Joyeuses Pâques de Jean Poiret au Théâtre des Variétés, mise en scène Bernard Murat, avec Caroline Sihol, Barbara Schulz, Monique Tarbès...
  • 2000 : L'École des femmes de Molière au Festival d'Avignon, mise en scène Didier Bezace avec Agnès Sourdillon
  • 2004 : Lunes de miel avec Évelyne Bouix au théâtre Edouard VII
  • 2006 : La danse de l'albatros de Gérard Silbeyras au Théâtre Montparnasse, mise en scène de Patrice Kerbrat, avec Jean-Michel Dupuis
  • 2007 : L'idée fixe de Paul Valéry au Théâtre Edouard VII, mise en scène de Bernard Murat, avec Bernard Murat

Narration Modifier

Pierre Arditi a assuré la narration de la série de documentaires de Frédéric Lepage et Laurent Frapat les Chroniques de la terre sauvage.

  • 1993 - Les Chroniques de l'Afrique sauvage
  • 1997 - Les Chroniques de l'Amazonie sauvage
  • 1999 - Les Chroniques de l'Australie sauvage ou les Chroniques du dernier continent
  • 2001 - Les Chroniques de l'Asie sauvage ou les Chroniques de la jungle perdue
  • 2002 - Les Chroniques de l'Amérique sauvage ou les chroniques de l'Ouest sauvage

Récompenses Modifier

Cinéma Modifier

Théâtre Modifier


Lien externe Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard