FANDOM


Nuit d'été en ville est un film français de Michel Deville sorti en 1990.

SynopsisModifier

Nus sur le lit, un couple vient de faire l'amour. "C'est la première fois que je ramène quelqu'un chez moi. Aidez-moi à vous faire partir", dit-elle. Ils se sont rencontrés à un dîner chez des amis. Louis est pépiniériste, Émilie enseignante. C'est une nuit d'été dans l' appartement d'Emilie dont les volets clos ne laissent que rarement filtrer les rumeurs de la ville. Après l'amour, ils parlent. Du désir, d'eux, de tout ce qui pourrait advenir "après" cette nuit s'ils se séparent ou décident de s'aimer.

C'est le début du jeu. Imaginer le temps qui passe, la vie de couple, les enfants, le vieillissement. Ou bien l'aventure éphémère, la passion tumultueuse et ses déchirements. Dans l'espace fermé de quelques pièces sombres, ils explorent, à travers les ruses cruelles et douces de la rhétorique amoureuse, les incertitudes de leurs corps et de leurs cœurs. Ils se font du mal, se consolent, rient des petites et grandes lâchetés de leur vie. C'est un long dialogue où les deux se lèvent, complices dans leur nudité, pour décrypter l'éternel jeu de l'amour. Un huis clos amoureux s'installe au fil d'une nuit, l'homme semble décidé à s'incruster et passe du vous au tu : "Aide-moi à rester". Le petit matin se lève sur un "je t'aime" d'Émilie aussi fragile et improbable que tous les mots qui l'ont précédé.

CrtiqueModifier

Deux personnes enfermées toute une nuit dans l’espace d’une chambre à coucher et d’une salle de bains. D’abord, ce ne sont que des corps rapprochés par l’amour physique. Peu à peu, la parole s’installe. Michel Deville, qui ne recule jamais devant une expérience esthétique, a remarquablement mis en scène ce rapport d’un homme et d’une femme jeunes, nus le plus souvent, qui cherchent à aller plus loin que la peau.

Il existe une véritable harmonie entre les mouvements des corps, les déplacements des comédiens, le décor, les couleurs et la musique de Saint-Saëns. On pourrait dire qu’il s’agit d’une véritable chorégraphie charnelle, amoureuse, mais cet homme et cette femme sont très bavards. Ces dialogues sont aussi intéressants que la recherche esthétique de la caméra est captivante. Ce qui sépare ce bon film d'un grand film c'est le manque d'harmonie entre la beauté des images et la profondeur du dialogue, c'est l'écart entre Michel Deville et Eric Rohmer.

DistributionModifier

Fiche techniqueModifier

  • Réalisation : Michel Deville
  • Scénario : Rosalinde Deville
  • Image : Bernard Lutic
  • Montage : Raymonde Guyot
  • Dates de sortie : 22 août 1990
  • Durée : 90 minutes

Lien externeModifier


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard