Fandom

Film Wiki

Mise en abyme

2 868pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

La mise en abyme (on écrit parfois aussi mise en abîme) est un procédé consistant à incruster une image en elle-même ou, d'une manière générale, à représenter une œuvre dans une œuvre de même type.

  • En littérature, à l'intérieur d'un récit, entrée dans un autre récit, puis à l’intérieur de ce dernier, entrée dans un troisième, etc.
  • En arts graphiques, "Les époux Arnolfini" (Jan van Eyck, 1434, 82 * 60 cm, peinture sur bois, National Gallery, Londres) est un exemple fameux dans lequel un miroir convexe reflète l'ensemble de la scène (y compris le miroir lui-même, et ainsi de suite..). On peut également citer l'exemple mieux connu du dessin de la boîte de « Vache qui rit » (La vache porte des boucles d'oreilles qui elles-mêmes sont des boîtes de Vache qui rit, etc.
  • Dans certaines oeuvres de théâtre et de cinéma, un comédien joue le rôle d'un comédien qui joue un rôle ... (procédé appelé communément « théâtre dans le théâtre »)

La mise en abîme est un procédé artistique - ou de réflexion intellectuelle - qui entraîne souvent une sensation de vertige.

ExemplesModifier

  • un roman parlant d'un romancier en train d'écrire un livre ou un roman dont le sujet principal est le-dit roman (Les fruits d'or de Nathalie Sarraute),
  • un film montrant la réalisation d'un film (comme The Player de Robert Altman , La Nuit américaine de François Truffaut ou Irma Vep de Olivier Assayas),
  • un tableau représentant un peintre en train de peindre ou un autre tableau dans un environnement (Les Ménines de Diego Velasquez)

Utilisation du procédé Modifier

Ce procédé permet de créer du trouble dans la convention narrative. Les Contes des mille et une nuits utilisent ce principe : l'histoire de Shéhérazade enchâsse les contes dans lesquels les personnages eux-mêmes racontent aussi bien des contes que leur propre histoire mais comme s'il s'agissait d'un conte dans lequel.

Origine de l'expressionModifier

L'expression utilisée en ce sens remonte à André Gide, lequel note dans son Journal en 1893 : :« J'aime assez qu'en une œuvre d'art on retrouve ainsi transposé, à l'échelle des personnages, le sujet même de cette œuvre par comparaison avec ce procédé du blason qui consiste, dans le premier, à mettre le second en abyme. »

Gide fait référence au genre poétique du blason, en vogue au XVIe siècle, dans lequel l'auteur fait une description détaillée d'une personne ou d'un objet.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard