Fandom

Film Wiki

Les Vampires

2 864pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Les Vampires, film français en 10 épisodes de Louis Feuillade, sorti en 1915

Les épisodesModifier

  1. La tête coupée
  2. La bague qui tue
  3. Le cryptogramme rouge
  4. Le spectre
  5. L'évasion du mort
  6. Les yeux qui fascinent
  7. Satanas
  8. Le maître de la foudre
  9. L'homme des poisons
  10. Les noces sanglantes

SynopsisModifier

Dans le bureau de Philippe Guérande, journaliste au Mondial, un dossier concernant l’organisation criminelle des Vampires est volé par un garçon de bureau du journal, Oscar Mazamette. Philippe Guérande le démasque, lui pardonne et le prend à son service. Puis il part en reportage et découvre qu'un inspecteur de police a été décapité. Sa tête se trouve dans le château de la Chesnaye, dont le propriétaire a été assassiné par le chef des Vampires, le Grand Vampire , qui a pris sa place et qui est parvenu à s'enfuir.

De retour à Paris, Philippe Guérande doit rencontrer la danseuse Marfa Koutiloff pour écouter ses révélations sur la bande des Vampires, mais le Grand Vampire intervient sous une autre identité. Il tue la danseuse et fait capturer Philippe Guérande, qui est heureusement délivré par Mazamette. Ensuite, le journaliste cherche à décrypter un carnet secret qu'il a trouvé dans le repaire des bandits. Il va donc dans le cabaret où se produit l'égérie de la bande des Vampires, Irma Vep , mais les criminels enlèvent alors sa mère qui réussit cependant à leur échapper.

C'est alors que le bandit Moreno veut rivaliser avec la bande des Vampires. Philippe Guérande le fait arrêter, mais Moreno s'évade, vole le butin des Vampires, hypnotise Irma Vep, lui fait assassiner le Grand Vampire et la prend pour maîtresse. Devenu le nouveau chef des Vampires, Satanas parvient à soumettre Moreno à sa volonté. Irma Vep ayant été capturée, Satanas fait couler a coups de canon le navire qui l'emmène au bagne. Puis, fait à son tour prisonnier, il se suicide dans sa cellule. Venenos prend sa place à la tête de la bande et enlève la fiancée du journaliste. Mazamette, Philippe Guérande et la police la délivrent et exterminent enfin les Vampires.

CritiqueModifier

On a dit que ce film légendaire était une pierre blanche dans l'histoire du feuilleton, un précurseur de l'esthétique de la profondeur de champ que Jean Renoir et Orson Welles développeront plus tard, et un proche cousin du mouvement surréaliste. Mais c'est dans la genèse du film policier qu'il jouera un rôle fondamental. Il se présente comme un ensemble de dix chapitres vaguement reliés les uns aux autres, de longueur très variable, et sortis à intervalles irréguliers : sa place se trouve quelque part entre la série et le feuilleton.

L'inventivité permanente de la mise en scène des Vampires en fait une des œuvres les plus importantes du cinéma muet français. Le rythme, la cadence et le dynamisme de chaque séquence offrent un spectacle passionnant qui reste encore aujourd'hui singulièrement moderne et efficace. Ce film délirant est le chef-d'oeuvre de Feuillade. Il s'agissait de faire concurrence aux Mystères de New York de Pathé, qui bénéficièrent d'une énorme publicité. De plus, les interprètes étant mobilisés progressivement, il fallait les tuer dans le film, d'où hécatombe des chefs des vampires.

Á l'instar des histoires de détective et des films à base de maisons hantées, Les Vampires crée un monde apparemment cohérent dominé par l'ordre bourgeois, tout en en sapant les fondements. Les planchers et les murs des châteaux et des hôtels sont percés de portes dérobées et de panneaux secrets. De vastes cheminées servent de voies d'accès aux assassins et aux voleurs qui courent sur les toits de Paris et montent et descendent le long des gouttières comme des singes. Des passagers clandestins montent sur les taxis, qui possèdent des faux planchers pour éjecter des fugitifs au-dessus des bouches d'égout. Le héros peu méfiant sort la tête de la fenêtre de son appartement situé en haut d'un immeuble. Il se retrouve étranglé par un câble qu'on manipule d'en bas. On le descend jusqu'à la rue, on le fourre dans un grand parier et il est embarqué dans une voiture.

DistributionModifier

  • Édouard Mathé : Philippe Guérande
  • Marcel Levesque : Oscar Mazamette
  • Jean Ayme : Le Grand Vampire
  • Musidoru : Irma Vep
  • Stacia Napierkowska : Marfa Koutiloff
  • Delphine Renot: Mère de Guèrande
  • Fernand Herman: Moreno
  • Louis Lebas : Satanas
  • Frederik Moriss : Venenos
  • Louise Lagrange : fiancée de Guérande

Fiche techniqueModifier

  • Titre original: Les Vampires
  • Réalisation : Louis Feuillade
  • Scénario : Louis Feuillade
  • Photographie : Manichoux
  • Format: N et B , muet
  • Pays d'origine : France
  • Durée totale : 6 h 30 minutes
  • Dates de sortie : 1915

Voir ces filmsModifier

Les épisodes sont disponibles légalement et gratuitement en cliquant sur les liens ci-dessous:

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard