Fandom

Film Wiki

Les Fils de l'homme

2 868pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Les Fils de l'homme (Children of Men en version originale) film de science-fiction américain (et britannique), réalisé par Alfonso Cuarón et sorti en 2006.

Adaptation cinématographique du roman homonyme de P.D. James, Les Fils de l'homme place le spectateur au cœur d'une dystopie dont le cadre est le Royaume-Uni en proie au chaos. Dans ce monde ravagé par les pandémies, les guerres et le terrorisme, la totalité des femmes sont devenues stériles menant ainsi l'humanité à l'extinction.

SynopsisModifier

C'est le 16 novembre 2027, et l'on rapporte dans tous les médias à travers le monde le meurtre de celui que l'on appelait « bébé Diego ». Âgé de 18 ans, il était la plus jeune personne sur Terre et le dernier enfant né recensé.

Theo Faron, un ancien activiste politique devenu employé de bureau, apparaît peu touché par cette nouvelle alors que le monde pleure le jeune homme. Il quitte un café à Londres juste avant qu'une bombe ne le pulvérise. Le gouvernement accuse les « Poissons » (Fishes), un groupe terroriste qui combat pour le droit des immigrés. Remué par l'explosion, Theo rend visite à son ami, Jasper Palmer, un ancien cartooniste politique, vivant à la campagne, et partageant son temps entre la culture du cannabis et l'assistance à sa femme catatonique, une ancienne photographe de guerre, torturée par le gouvernement.

À son retour à Londres, Theo est kidnappé par les Poissons, menés par son ex-femme Julian Taylor. Leur fils, Dylan, est mort suite à la pandémie de grippe de 2008. Julian offre 5 000 £ à Theo en échange d'un laisser-passer pour une jeune réfugiée africaine nommée Kee. Pour obtenir celui-ci, Theo rend visite à son cousin Nigel, un ministre haut-placé dans le gouvernement et responsable de l'« Arche des Arts » (Ark of Arts), un bâtiment où sont entreposées des œuvres rescapées du chaos qui s'est emparé de la Terre. Theo parvient à l'obtenir mais se voit contraint d'accompagner Kee dans son périple. Luke, un membre des Poissons, conduit Theo, Julian, Kee et une femme, Miriam, au premier checkpoint de leur voyage. Ils sont pris en embuscade et Julian est mortellement touchée au cou. Poursuivis par la police, ils trouvent refuge dans une ferme isolée où Luke est nommé nouveau leader des Poissons.

Kee révèle alors à Theo le pourquoi de leur périple : elle est la première femme enceinte depuis dix-huit ans. Julian et les Poissons ont pour but de la confier à « Renouveau Planétaire » (Human Project), un groupe de scientifiques secrètement basé aux Açores et dont le but est de soigner l'infertilité. Kee lui avoue qu'il est le seul en qui elle a confiance parce que Julian lui faisait elle-même confiance. Elle lui propose de l'amener à la rencontre de Renouveau Planétaire mais il refuse, doutant de l'existence d'un tel groupe. Étant donné la mort de Julian, Luke suggère à Kee de rester avec les Poissons jusqu'à son accouchement. Theo lui conseille d'aller dans un hôpital mais les Poissons rétorquent que le gouvernement lui prendra son bébé à des fins politiques. La jeune femme accepte cette dernière suggestion et tous vont se coucher.

Juste avant l'aube, Theo est réveillé par des cris, se lève et découvre que Luke est responsable de l'embuscade et a fait assassiner Julian par Patric, un membre des Poissons, et son complice, blessé dans l'embuscade. Cela avait pour but de lui permettre de garder le bébé de Kee et de s'en servir comme outil de propagande et symbole pour la rébellion. Theo entend également qu'on ordonne de le tuer. Il va trouver Kee et s'échappe avec elle et Miriam vers le refuge de Jasper, les Poissons à leur poursuite. Miriam, dans celui-ci, explique que le rendez-vous avec Renouveau Planétaire est prévu dans un bateau, le Tomorrow, au camp de réfugiés de Bexhill. Jasper leur propose un plan d'infiltration dans le camp avec l'aide de Syd, son dealer, qui n'est autre qu'un policier corrompu.

Les Poissons arrivent finalement à trouver la maison de Jasper, pourtant bien cachée dans la forêt, et ce dernier les retient pendant que Theo, Kee et Miriam s'enfuient. Il est tué de sang-froid par Luke quand il refuse de dire quelle direction ont pris les fuyards. Le point de rencontre avec Syd est fixé dans une école abandonnée. Il les conduit à Bexhill en les faisant passer pour des prisonniers. Là, ils sont emmenés dans un bus où Kee commence à avoir des contractions. Elle attire l'attention d'un garde mais Miriam se sacrifie en le distrayant avec de fausses incantations religieuses. Elle est sortie manu militari du véhicule et emmenée. Theo et Kee, seuls, trouvent Marichka, leur contact à Bexhill, qui leur fournit une chambre. Kee y accouchera pendant la nuit. Le lendemain, Syd, qui doit les emmener au bateau, tente de prendre l'enfant mais Kee et Theo parviennent à s'enfuir avec l'aide de Marichka. Des fusillades ont éclaté dans le camp et le gouvernement s'apprête à envoyer les chars d'assaut. Les Poissons parviennent à entrer à Bexhill et capturent Kee et son bébé.

Marichka et Theo sont séparés et il poursuit seul les Poissons à l'intérieur d'un immeuble assiégé par l'armée britannique. Il retrouve Kee au beau milieu d'une fusillade où sont pris Luke et Patric. Theo arrache Kee aux mains de Luke, qui lui tire dessus. Blessé et soutenant Kee, Theo tente de quitter l'immeuble. Les pleurs du bébé laissent les occupants du bâtiment hébétés. Les soldats, qui entrent dans le bâtiment, découvrent l'enfant et le tir cesse. Theo et Kee sortent, passant devant les soldats et les rebelles, figés dans un cessez-le-feu tacite. À peine partis, une roquette fuse et l'affrontement reprend.

Ils retrouvent Marichka, qui les conduit à une barque pour rejoindre le Tomorrow, mais elle refuse de les accompagner. Les avions de chasse arrivent sur Bexhill et bombardent le camp. Theo rame jusqu'au point de rencontre. Kee voit alors du sang dans la barque et croit qu'elle est blessée. Mais c'est Theo qui saigne et qui s'effondre, mortellement touché par une balle. Juste avant la mort de ce dernier, Kee lui révèle le nom de sa petite fille : Dylan. C'est alors que le Tomorrow surgit du brouillard et la récupère avec l'enfant.

CritiqueModifier

La thématique du film est protéiforme et s'étend du désespoir le plus noir à une certaine forme d'espoir: Les Fils de l'homme fait de l'espoir l'un de ses thèmes majeurs dès la première phrase de la bande-annonce française par une réplique intérieure de Theo Faren :

  • « Je me souviens plus très bien quand j'ai commencé à perdre espoir et encore moins quand tout le monde a commencé à le perdre. »

Il met également ce thème en relation avec celui de la foi, qui fait ici face à la futilité et au désespoir.

La cause de l'infertilité n'est jamais expliquée même si l'on évoque une destruction environnementale ou encore un châtiment divin. Ce flou a été volontairement cultivé par Alfonso Cuarón, qui se refuse à donner toutes les clefs au spectateur. Le roman à l'origine du film décrit ce qui se produit quand une population ne peut plus se reproduire et l'explique par l'infertilité des hommes. Le film octroie celle-ci aux femmes. Kee, la jeune africaine, représente donc le dernier espoir de l'humanité. Le thème de l'infertilité apparaît alors comme la métaphore de la perte d'espoir des hommes et le bébé de Kee, comme un symbole de renouveau et de rédemption.

Selon le réalisateur, la fin du film permet à chaque spectateur donner un sens à l'espoir suscité par les scènes finales. Selon lui, une personne optimiste y verra beaucoup d'espoir quand une personne pessimiste y verra quelque chose de totalement désespéré.

Les Fils de l'homme est décrit par son réalisateur comme un film où les passages clefs sont à chercher sur la route plutôt qu'à l'aboutissement. C'est un parcours initiatique sur le chemin de la conscience et pour Theo, plus particulièrement, un voyage presque mystique du désespoir vers l'espoir.

Le titre, d'emblée, pose la religion comme thème important du film, déjà présent dans le livre. Le sujet du film apparaît en effet comme l'allégorie du psaume chrétien 90 de la Bible du roi Jacques dont voici le troisième verset:

  • « Tu réduis les mortels en poussière, et tu dis: Retournez, fils de l'homme ! »

La symbolique chrétienne est omniprésente dans le film. Par exemple, les terroristes britanniques se nomment les « Poissons » qui sont un symbole majeur de christianisme.

Le film ayant été lancé le jour de Noël aux États-Unis, Kee et Theo ont été comparés a Joseph et Marie et le film qualifié de « récit de la nativité contemporain »[56]. De plus, le fait que Kee soit enceinte est révélé à Theo dans une étable est une allusion à la scène de la nativité. À cela, s'ajoute le fait que, quand les autres personnages voient Kee et son bébé, ils prononcent le nom de Jésus-Christ ou font le signe de croix.

Pour souligner ces thèmes spirituels, Alfonso Cuarón a commandé un morceau de quinze minutes au compositeur britannique John Tavener, chrétien orthodoxe, dont le travail a eu pour thèmes : la maternité, la naissance, la renaissance et la rédemption aux yeux de Dieu. Le nom du morceau est Fragments of a Prayer (Fragments d'une prière).

Le lexique religieux est également très employé tout au long du film:

  • mata (mère en sanskrit) ;
  • pahi mam (protège moi en sanskrit) ;
  • avatara (sauveur en sanskrit) ;
  • alleluia (de l'hébreu)[59].

Enfin, à la suite des dernières scènes et du générique, il y a une prière hindoue pour la paix en sanscrit : Shantih shantih shantih. On retrouve aussi ces mots à la fin d'un upanishad et à la dernière ligne du poème de Thomas Stearns Eliot : La Terre vaine. Les prières et les invocations sont d'ailleurs nombreuses tout au long du film, notamment à travers le personnage de Miriam.

Quant à l'organisation quasi-légendaire Renouveau Planétaire, elle peut se concevoir comme la possibilité d'évolution de la compréhension humaine dans le cadre d'une spiritualité athée.

Alfonso Cuarón a décider de positionner le film comme un « anti-Blade Runner », le film de Ridley Scott (1982), en rejetant toute proposition de technologie avancée et en minimisant les éléments de science-fiction présents dans l'année 2027.

Le réalisateur a fondé son film sur des images reflétant notre époque, choisissant d'ajouter des technologies innovantes à partir d'une inflexion de la ligne du temps en 2014. Ce qui l'intéressait dans ce film, ce n'était pas « se laisser distraire par le futur », mais de « transporter le public dans une autre réalité ».

Ainsi, dans la tour de Bexhill, Theo porte un maillot des jeux olympiques de Londres de 2012 ; la majorité des voitures utilisées lors du film sont des voitures actuelles d'aspect futuriste (la Renault Modus, la Renault Avantime, la Renault Mégane II et la Fiat Multipla). La volonté de créer un film d'anticipation crédible est marquée dès le début du film, quand Theo descend du train, les soldats britanniques portent le fusil expérimental XM8.

Par ailleurs, le film s'empare de thématiques actuelles comme l'immigration et l'opposition à celle-ci, qui restent profondément d'actualité au Royaume-Uni et dans les autres sociétés occidentales. Ce sujet nourrit l'arrière-plan du film et peut faire penser aux vagues d'écoréfugiés prévues dans quelques années. Quand Miriam est sortie du bus par le militaire à l'entrée à Bexhill, on entend la chanson Arbeit macht frei. Ce titre de chanson fait référence à la devise écrite à l'entrée des camps d'extermination nazis. Le traitement des immigrés dans le film, à travers cela et à travers les méthodes avec lesquelles ils sont traqués et emprisonnés (cages...), rappelle clairement la Shoah. Il y a aussi une autre référence aux atrocités nazies lorsque, dans l'Arche des Arts, Nigel dîne devant la toile Guernica, de Pablo Picasso, qui représente le massacre, en 1936, de plus de 1 600 civils par un bombardement nazi dans la ville de Gernika-Lumo lors de la guerre civile espagnole.

Pour ce qui est des références plus contemporaines, les camps de réfugiés sont évoqués: Miriam est encapuchonnée à Bexhill et a la même pose que l'un des prisonniers victime des tortures de la prison d'Abu Ghraib dont la photo a été massivement diffusée. On y évoque aussi la prison de Guantánamo ou encore le Maze d'Irlande du Nord.

On peut aussi remarquer une similarité avec la couverture en cinéma vérité de la guerre d'Irak. On trouve aussi de nombreuses références aux mouvements islamistes modernes, notamment à travers le terme intifada, tagué en arabe mal orthographié sur certains murs. De plus, on assiste, lors du film, à une procession d'hommes avec des bandeaux verts tirant avec des armes automatiques et scandant les mots Allahu Akbar comme un prélude à la révolte du camp de Bexhill. Il s'agit ici d'une référence précise au Hamas et au conflit israëlo-palestinien.

Durant la visite de Theo à son cousin, on peut voir un dirigeable en forme de cochon flottant au dessus de la centrale électrique de Battersea. Ce plan est une référence au livre La Ferme des animaux de George Orwell. Sur cette même centrale électrique, on peut voir l'un des nombreux clins d'œil du film aux artistes guérilleros, un mouvement d'artistes engagés. L'un d'eux, le pochoiriste britannique Bansky, a travaillé sur le film et plus précisément sur deux peintures murales. L'une d'elle est celle d'un enfant regardant un magasin et l'autre, celle de la centrale, représente deux policiers s'embrassant. Cet esprit a d'ailleurs été repris sur l'affiche française du film et à d'autres endroits du film avec des lettres coupées comme si elles avaient été dessinées à l'aide de pochoirs.

Pour Alfonso Cuarón, le film peut se voir plus généralement comme traitant des problèmes de communication entre les êtres et s'inscrire dans une trilogie avec deux autres films de réalisateurs mexicains sortis la même année : Le Labyrinthe de Pan de Guillermo Del Toro et Babel d'Alejandro González Iñárritu.

Sur le plan technique, le film utilise de nombreux plans-séquence dans lesquels se déroulent des actions complexes. Les plus longs sont les suivants :

  • l'embuscade en voiture ;
  • l'accouchement de Kee ;
  • la scène où Theo, capturé par les Poissons, s'échappe dans un théâtre de guérilla urbaine.

Ce genre de plans, très délicats à tourner, utilisent parfois, dans Les Fils de l'homme, des raccords pour préserver la continuité . Ainsi, selon Frazer Churchill, superviseur des effets visuels, le plan-séquence de la bataille finale a été effectué en cinq prises. De même, le plan-séquence de l'embuscade l'a été en six et sur trois lieux différents . Selon le réalisateur Alfonso Cuarón , l'essentiel était surout de conserver la perception d'une chorégraphie fluide à travers les pièces de ce que l'on pourrait appeller un puzzle.

A sa manière antispectaculaire, tourné avec une brutalité quasi documentaire, le film est un miroir à peine déformant de l’Occident. Cuarón développe un discours rageur et saisissant contre les politiques actuelles de lutte contre l’immigration. C’est pourtant, nous dit-il, parmi ces hommes et ces femmes niés, pourchassés, expulsés, que se trouve le ferment de l’avenir. Les Fils de l’homme, ou le film d’anticipation que notre époque mérite.

DistributionModifier

  • Clive Owen : Theo Faron, ancien activiste politique devenu employé de bureau, ex-mari de Julian Taylor.
  • Julianne Moore : Julian Taylor, leader des Poissons, mouvement rebelle, ex-femme de Theo Faron.
  • Michael Caine : Jasper Palmer, ancien cartooniste politique devenu cultivateur de cannabis, ami de Theo Faron, marié à Janice.
  • Claire-Hope Ashitey : Kee, jeune immigrée a priori d'origine ghanéenne, première femme enceinte depuis dix-huit ans.
  • Chiwetel Ejiofor : Luke, membre des Poissons.
  • Charlie Hunnam : Patric, membre des Poissons, homme de main de Luke.
  • Peter Mullan : Syd, policier corrompu dealant le cannabis de Jasper Palmer dans les camps de réfugiés ;
  • Pam Ferris : Miriam, sage-femme, amie de Kee ;
  • Danny Huston : Nigel, ministre haut-placé, cousin de Theo Faron ;
  • Oana Pellea : Marichka, Tzigane vivant dans le camp de réfugiés de Bexhill ;
  • Philippa Urquhart : Janice, ancienne photographe de guerre devenue catatonique suite aux tortures du gouvernement, femme de Jasper Palmer ;
  • Juan Gabriel Yacuzzi : « bébé Diego », le plus jeune être humain ;
  • Paul Sharma : Ian ;
  • Jacek Koman : Tomasz ;
  • Maria McErlane : Shirley ;
  • Michael Haughey : Monsieur Griffiths, patron de Theo Faron ;
  • Tehmina Sunny : Zara ;
  • Michael Klesic : Rado ;
  • Martina Messing : Birgit ;
  • Ed Westwick : Alex, fils de Nigel ;
  • Gary Hoptrough : Simon ;
  • Maurice Lee : Samir ;
  • Denise Mack : Emily ;
  • Faruk Pruti : Sirdjan ;

Fiche technique Modifier

  • Titre original : Children of Men
  • Réalisation : Alfonso Cuarón
  • Scénario : Alfonso Cuarón, Timothy J. Sexton, David Arata, Mark Fergus et Hawk Ostby d'après le roman Les Fils de l'homme de P.D. James
  • Directeur de la photographie : Emmanuel Lubezki ()
  • Musique originale: John Tavener
  • Montage : Alfonso Cuarón et Alex Rodríguez
  • Production : Universal Pictures, Strike Entertainment, Hit & Run Productions, Ingenious Film Partners et Toho-Towa (sociétés de production) ; Marc Abraham, Eric Newman, Hilary Shor, Iain Smith et Tony Smith (producteurs)
  • Durée : 109 minutes
  • Dates de sortie: première, le 3 septembre 2006 au festival de Venise; 22 septembre 2006 (Royaume-Uni ) ; 18 octobre 2006 (France)

RécompensesModifier

Le film a été nommé à de nombreuses récompenses mineures ou majeures et en a obtenues certaines:

  • Oscars du cinéma 2006
    • Nommé à l'oscar du meilleur scénario adapté pour Alfonso Cuarón, Timothy J. Sexton, David Arata, Mark Fergus et Hawk Ostby
    • Nommé à l'oscar de la meilleure photographie pour Emmanuel Lubezki
    • Nommé à l'oscar du meilleur montage pour Alfonso Cuarón et Alex Rodríguez
  • BAFTA 2007
    • BAFTA de la meilleure photographie pour Emmanuel Lubezki
    • BAFTA du meilleur production design pour Geoffrey Kirkland, Jim Clay et Jennifer Williams
  • Festival de Venise 2006: Osella d'or de la meilleure contribution technique pour Emmanuel Lubezki; Prix de la Lanterne Magique pour Alfonso Cuarón

SourcesModifier


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Les_Fils_de_l%27homme_%28film%29. La liste des auteurs se trouve dans historique. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous Creative Commons Attribution-Share Alike License 3.0 .

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard