FANDOM


Les Contes de Canterbury (I racconti di Canterbury) film italien (et aussi français) réalisé par Pier Paolo Pasolini, et sorti en 1972. Ce film est le deuxième volet de la Trilogie de la Vie, avec Le Décaméron (1971) et Les Mille et une nuits (1974).

Analyse critiqueModifier

Ce film, assez fidèle à l'esprit de Chaucer, explore l'Angleterre au Moyen-âge. Dans une auberge pleine de pèlerins venus en foule pour se rendre à la cathédrale de Canterbury, l'aubergiste propose que chacun raconte une histoire. Il consignera les histoires et la route paraîtra moins longue lorsqu'il les accompagnera le lendemain. Un écrivain, Geoffrey Chaucer, assiste au récit de ces histoires

Conte de janvier et de Mai. Janvier, un vieux barbon, veut une femme jeune et belle et soumise pour lui donner un héritier. Il choisit la jeune Mai qu'il se réjouit d'offenser lors de leur nuit de noce. Il se réjouit de lui avoir fait deux fois l'amour. Mai donne rendez-vous au beau Damien pour faire l'amour dans le jardin de Janvier. Soudainement celui-ci devient aveugle. Mai, en compagnie de Janvier désormais aveugle rejoint Damien dans le jardin. Mais celui-ci est habité par le roi et la reine de la nature. Le premier ne veut pas laisser le roi aveugle sur la tromperie dont il est victime. La seconde promet de suggérer à Mai les paroles qui la sauveront de la colère de Janvier. Mai et Damien s'embrassent et vont faire l'amour lorsque Janvier retrouve la vue. Damien s'enfuit et Mai parvient à convaincre janvier qu'il faisait un cauchemar avant que ces yeux se décillent pour voir son innocente épouse.

Conte du diable et du broc. Un homme en suit un autre observant par un trou de serrure un couple d'hommes faisant l'amour puis un autre. Le premier homme dénonce les couples sodomites à un homme d'église. Chez le premier couple, l'homme, assez âgé, est capable de payer ce que demande l'officier de police alors que le second, trop pauvre, en est incapable. Il est condamné à être brûlé vif sous le regard amusé de son giton. Le second homme regarde, interloqué et amusé, le coupable pauvre être brûlé vif. Ce second homme, qui s'en va à dos de mule, c'est le diable. Il est bientôt rejoint par un collecteur d'impôt qui profite de son expérience pour faire chanter son prochain et lui extorquer ce qui lui permet de vivre. Le Diable accepte de l'accompagner lui promettant qu'il pourra conserver ce que les hommes lui donneront alors que lui, diable, prendra aussi ce que l'humanité lui donnera. Le collecteur d'impôt veut faire chanter uen veille femme. Il exige douze pennies pour ne pas la traîner au tribunal sous prétexte qu'elle aurait déjà été condamnée pour adultère. A défaut, il exige son broc,seule chose de valeur qu'elel possede. La vieille femme le maudit en lui jetant "Que le diable t'emporte et mon broc avec". Elle lui offre de se repentir mais le collecteur refuse. Le diable lui demande alors de l'accompagner dès le soir en enfer. Il lui apprendra tous ses tours.

La nuit, après les contes, Chaucer commence ses Notes pour un recueil de contes de pèlerins en route pour Canterbury. Il commence la rédaction du Conte du cuisinier.

Conte du cuisinier. Perkin mange le gâteau d'une petite fille et se fait poursuivre par des policiers qu'il entraine dans une ruelle donnant sur la Tamise, dans laquelle ils plongent. Il répète le même coup avec un prêtre qui le poursuivait pour avoir extorqué deux bols de soupe. Il se fait chasser de la salle de mariage du fils du patron pour avoir dansé avec la mariée et perd ainsi son travail. Réconforté par sa mère, il trouve un travail de commis chez un marchand d'œufs mais perd sa place pour avoir joué avec des amis. L'un d'eux amène Perkin voir les prostitué dont sa femme et ils couchent tous les trois ensemble. Perkin rêve du bal de mariage avec des musiciennes, des danseuses et la mariée vêtue seulement de leur coiffe. Au matin il est arrêté par la police et exposé au gibet… ce qui ne l'empêche pas de chanter

Chaucer, chez lui, lit le Décameron et glousse de rire ; sa femme le rappelle à l'ordre : il se remet à écrire.

Histoire d'Absalom, d'Alison et de Nicolas. Nicolas veut faire l'amour à Alison mais John, son mari charpentier, est très jaloux. Il le berne en se faisant passer pour un prophète annonçant le déluge. Le charpentier devra ainsi rester coincé à dormir dans une cuve en bois suspendue qu'il a construite. Mais Alison est aussi aimée d'Absalom qui chante sous ses fenêtres... ce qui inquiète aussi John. Finalement le piège de Nicolas fonctionne et il couche avec Alison. Celle-ci se moque d'Absalom et lui pète au visage alors qu'il croyait l'embrasser par l'entrebâillement d'une fenêtre. Absalom se venge en réclamant un nouveau baiser. Nicolas refait imprudemment le me coup qu'Alison mais au lieu du baiser, reçoit un fer chaud dans les fesses.

Conte de la femme de Bath. Ou, comment M. Jankin étudiant à Oxford devient le cinquième mari d'une sensuelle femme de la ville de Beth qui a à peine enterré son quatrième mari.

Conte des collégiens et du meunier.

Chaucer, chez lui, écrit.

Conte des trois garçons et de la mort.

Conte du moine.

Chaucer, chez lui, trace les derniers mots de son livre.

DistributionModifier

  • Hugh Griffith : Sir Janvier
  • Laura Betti : La bourgeoise de Bath
  • Ninetto Davoli : Perkin
  • Franco Citti : Le diable
  • Josephine Chaplin : Mai
  • Alan Webb : Un vieil homme
  • Pier Paolo Pasolini : Geoffrey Chaucer
  • J.P. Van Dyne : Le cuisinier
  • Vernon Dobtcheff : Le franklin
  • Adrian Street : Le meunier
  • O.T. : Le chasseur de sorcières
  • Derek Deadman : Le marchand d'indulgences
  • Nicholas Smith : Le moine
  • George Bethell Datch : L'hôte du Tabard
  • Dan Thomas : Nicolas

Fiche technique Modifier

  • Titre original : I Raconti di Canterbury
  • Réalisateur : Pier Paolo Pasolini
  • Scénario : Pier Paolo Pasolini, d'après Les Contes de Canterbury, récits en vers composés par Geoffrey Chaucer au XIVe siècle.
  • Producteur : Alberto Grimaldi
  • Production : Artistes Auteurs Associés (A.A.A.), France et Produzioni Europee Associati (PEA), Italie
  • Montage : Nino Baragli
  • Musique originale : Ennio Morricone
  • Photographie : Tonino Delli Colli
  • Durée : 118 minutes
  • Dates de sortie : 2 septembre 1972 ; France 29 novembre 1972

Récompense

  • 1972 : Ours d'or du meilleur réalisateur.


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard