FANDOM



Différents films portent le même nom; voir la page d'homonymie : Sixième Sens (homonymie)

Le Sixième Sens (Manhunter) est un film américain réalisé par Michael Mann, sorti en 1986.

Synopsis Modifier

Aux États-Unis, un agent fédéral retiré, Will Graham, est contacté par un ancien collègue, Jack Crawford, pour l'aider à appréhender un sérial killer, Dragon rouge, qui semble choisir ses victimes, des familles, au hasard des soirs de pleine lune. Pour réussir sa mission, il va se mettre à penser comme le meurtrier et faire appel à Hannibal Lecter, un éminent psychiatre, mais très dangereux psychopathe cannibale qu'il a arrêté et qui est incarcéré depuis plusieurs années.

CritiqueModifier

Premier film adaptant au cinéma les romans dont le personnage principal est Hannibal Lecter. Le film restera assez anecdoctique jusqu'à la sortie du suivant : Le Silence des agneaux. Le Sixième Sens fera d'ailleurs l'objet d'une reprise avec Dragon rouge.

Harris a pratiquement créé le premier personnage profiler de roman policier. En effet, si de nombreux tueurs en série avaient déjà sévi dans la littérature antérieure, on avait pas vraiment vu un tel réalisme dans les méthodes d’investigation de la police. Et ce réalisme, on le doit en grande partie au travail de recherche effectué par Harris (journaliste de profession) auprès d’un des fondateurs du profiling au FBI, John Douglas. Depuis une trentaine d’années, l’établissement de profils psychologiques s’est systématisé aux USA dans les enquêtes criminelles, notamment concernant les meurtres en série.

Ce qui s’avère particulièrement intéressant, c’est que les profilers sont devenus très populaires à partir de l’adaptation au cinéma de la deuxième partie : Le Silence des agneaux. Pourtant, ni dans ce film, ni dans la plupart de ce qui a été fait depuis, en littérature, cinéma et télévision, on ne retrouve la fidélité de Dragon Rouge à la réalité.

En effet, on remarque que beaucoup de personnages profilers des années 90 sont affublés de pouvoirs particuliers, quasi surnaturels (Franck Black dans Millenium, Sam Waters dans Profiler), ou bien sont persécutés par le tueur (Seven, Copycat), ce qu’on n'a très rarement constaté dans l’Histoire. Souvent ils survolent les méthodes réellement employées à l’unité des sciences du comportement de Quantico (Bone Collector, Kiss the Girls (Le Collectionneur)).

Il ne s’agit pas de dire que le réalisme est gage de qualité car les films ont leur propre intérêt, mais ce réalisme est une qualité majeure du présent film.

Les protagonistes sont froidement présentés : ici, pas de tueur virtuose et charismatique ; pas de flic super-héros. Harris s’est probablement inspiré de la vie de J. Douglas pour créer Will Graham. Et Michael Mann a montré depuis son goût pour les personnages réels portés à l’écran (Heat, The Insider (Révélations), Ali). Des personnages réels mais qui donnent l’impression d’être tout droit sortis d’un livre ou d’un scénario ; Mann semble apprécier de montrer des êtres en proie à des doutes existentiels, des difficultés familiales importantes et qui sont comme guidés par une mission qui les détruit tout autant qu’elle les fait vivre.

Si Dragon Rouge est une très bonne adaptation de la réalité, Manhunter est également une très bonne adaptation de Dragon rouge . Au delà d’une fidélité scénaristique, c’est une fidélité à l’ambiance à laquelle parvient Michael Mann. La photo bleutée froide (Dante Spinotti, directeur de la photographie attitré de Mann), la musique planante composée de nappes de synthétiseurs (B.O. introuvable en CD, malheureusement) sont des points clé qui contribuent à créer une atmosphère de chambre froide tout au long du film.

L’interprétation est remarquable: William Petersen, d’abord, qu’on a si peu revu depuis, est, pour ainsi dire, Will Graham. Tom Noonan (qui joue Francis Dollarhyde, soit le "Dragon" lui-même) y est également parfait: encore une fois, réalisme physique et psychologique. Les flashs back sur la partie de la vie du tueur absente dans le film sont sans doute un manque important (et là encore, le travail de documentation de T.Harris a été remarquable). Mais M. Mann et Tom Noonan ont fidèlement lu le livre ; l’interprétation comme la mise en scène sont influencées par les informations contenues dans ces flashs back. On peut dire, d’une certaine manière, que ce film est bien plus fort lorsqu’on a lu le livre ce qui est plutôt rare. Il s’adresse, par allusions et par cette atmosphère commune aux deux versions, à ceux qui connaissent déjà Dragon Rouge. Une façon d’aborder l’adaptation cinématographique qu’on a retrouvé depuis avec, par exemple, L.A. Confidential.

Distribution Modifier

Fiche technique Modifier

  • Titre : Le Sixième Sens
  • Titre original : Manhunter
  • Réalisation : Michael Mann
  • Scénario : Thomas Harris d'après son roman Dragon rouge (Red Dragon : The Pursuit of Hannibal Lecter)
  • Musique originale: Michel Rubini
  • Directeur de la photo : Dante Spinotti
  • Montage : Dov Hoenig
  • Pays d'origine : USA
  • Sociétés de production : De Laurentiis Entertainment Group (DEG, États-Unis), Red Dragon Productions SA (États-Unis), StudioCanal (France)
  • Producteurs : Dino de Laurentiis, Richard Roth
  • Durée : 124 minutes (director's cut)
  • Dates de sortie :
    • 15 août 1986 aux USA
    • 9 avril 1987 France

Distinctions Modifier

(fr/en) Le Sixième Sens sur l’Internet Movie Database - Version plus complète en anglais

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard