FANDOM


(:title La Vénus à la fourrure:) La Vénus à la fourrure film français coécrit et réalisé par Roman Polanski, sorti en 2013

!!!Analyse critique Dès les premières secondes, la musique d'Alexandre Desplat, grinçante, grotesque rappelle celles que composait pour les premiers films de Roman Polanski son compatriote Krzysztof Komeda.

Thomas veut réaliser une pièce de théâtre et cherche une actrice pour interpréter correctement l'héroïne de La Vénus à la fourrure d'après Sacher-Masoch. Les candidates se succèdent et Thomas se plaint de leur médiocrité. Arrive alors Vanda, trempée par la pluie et en retard pour l'audition, dynamique, débridée et écervelée, tout ce que Thomas déteste. Mais il lui laisse quand même sa chance, et il s'avère qu'elle se métamorphose, connait le rôle par cœur, a trouvé des accessoires pour ce rôle. Le rejet de Thomas se mue alors en un étrange jeu entre séduction, obsession et rivalité entre les deux artistes.

Partant d'une pièce qui triompha à Broadway, de l'auteur David Ives, un rien convenue, plutôt vieillotte, Roman Polanski réalise un huis clos étrange, dans ce lieu confiné, surchargé d'objets hétéroclite. Il joue de l'espace qu'il rétrécit à sa guise. Le personnage central est son alter-ego, metteur en scène, un Mathieu Amalric presque devenu le sosie de Polanski. Emmanuelle Seigner, faussement vulgaire, est irrésistible en psychanalyste à lunettes et en porte-jarretelles.

Ce film habile confirme l'idée que Polanski se fait de l'humanité souffrante : Un metteur en scène fat et misogyne se retrouve fardé et travesti, lui aussi, cloué à un poteau de torture par une femme qu'il croyait réduire, mais qui, soudain, se venge. Le simulacre de la représentation n’est plus seulement un principe de mise en scène, c’est aussi le sujet de La Vénus à la fourrure, adapté d’une pièce de David Ives, elle-même inspirée du célèbre roman de Sacher-Masoch. Cet emboitement d’œuvres en forme de poupées russes accentue la mise en abyme.

Polanski filme cette machinerie homme-femme/metteur en scène-actrice avec un art du timing et de la progression dramaturgique. Au-delà de la satire du sadomasochisme et de la critique du machisme, le film revêt une dimension plus intime. Mathieu Amalric ressemble beaucoup à Polanski, l’emboîtement devient vertigineux. Le metteur en scène de La Vénus à la fourrure est une nouvelle projection de Polanski en homme dominé, traqué, comiquement vulnérable.

!!!Distribution

!!!Fiche technique

  • Réalisation : Roman Polanski
  • Scénario : Roman Polanski et David Ives, d'après le roman érotique La Vénus à la fourrure de Leopold von Sacher-Masoch
  • Directeur de la photographie : Paweł Edelman
  • Montage : Hervé de Luze et Margot Meynier
  • Musique originale : Alexandre Desplat
  • Production : Robert Benmussa et Alain Sarde
  • Sociétés de production : R.P. Productions, A.S. Films, en collaboration avec Monolith Films
  • Durée : 96 minutes
  • Dates de sortie : 25 mai 2013 (Festival de Cannes - compétition officielle) ; 13 novembre 2013 (sortie nationale)

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard