FANDOM


La Naissance d'une nation ( The Birth of A Nation) est un film américain réalisé par D. W. Griffith sorti le 8 février 1915.

SynopsisModifier

Sorti exactement 50 ans après la fin de la Guerre de Sécession, le film raconte le déroulement de cette même guerre et la reconstruction du Sud qui en a suivi.

CritiqueModifier

Ce film est souvent présenté comme le premier long métrage de l'histoire du cinéma.C'est un grand succès populaire, qui rapporta 15 millions de dollars et resta le plus gros succès de l'histoire du cinéma jusqu'à la sortie de La Grande Parade (The Big Parade) en 1925.

Du point de vue de la technique cinématographique, ce film est exemplaire pour l'époque. Gros plan, travelling, flash-back, montage parallèle, etc. : autant d'innovations qui seront reprises par la suite par d'éminents réalisateurs. Eisenstein dira de lui que « c'est Dieu le père, il a tout créé, tout inventé. Il n'y a pas un cinéaste au monde qui ne lui doive quelque chose ».

Griffith utilise en effet des mouvements de caméra, plusieurs plans, une mise en scène dynamique, beaucoup de figurants et donne une grande importance au montage. Jouent dans ce film Lillian Gish (qui deviendra une des actrices favorites de Griffith, que l'on retrouvera un an plus tard dans Intolérance), Mae Marsh, Henry B. Walthall, Miriam Cooper, Robert Harron, Wallace Reid, Joseph Henabery. Ce film marque un premier pas vers la normalisation de la durée des œuvres cinématographiques, et Griffith propose ici de diviser son récit en deux parties, pour une durée totale de 157 minutes.


Du point de vue historique, il y a un vrai parti pris de la part du réalisateur. L'affiche du film présentant un chevalier du Ku Klux Klan est là pour le rappeler. Griffith nous montre les Noirs du Sud heureux de leur condition d'esclaves, esclavage n'ayant, si l'on en juge par les images, rien de monstrueux mais qui serait au contraire une condition souhaitable. C'est pourquoi ces Noirs sont prêts à combattre avec leurs maîtres contre les fédéralistes. Les Nordistes, et les Noirs les ayant rejoint, sont vus comme des barbares capables des pires atrocités.

Du point de vue politique, ce film marque un précédent. Les différentes associations pour la défense des droits civiques, telle que la NAACP (National Association for Advancement of Colored People), tentèrent d'interdire ce film. Cela posa la question de la censure, et donc, de la fixation du statut du film. Avant cela, on ne s'inquiétait guère que de la nudité susceptible de choquer un certain public, du fait que le visionnage se déroule dans l'obscurité ou encore qu'il vide les églises. Ici, c'est par rapport au fond que la question se pose.

Ainsi peut-on dire qu'il y a eu un avant et un après Griffith. The Birth of A Nation marque un tournant à plusieurs points, et ce, positivement ou négativement. C'est pourquoi on peut considérer ce film comme le « péché originel » marquant la naissance du cinéma moderne.

DistributionModifier

  • Lillian Gish  : Elsie Stoneman
  • Mae Marsh : Flora Cameron
  • Henry B. Walthall : Col. Ben Cameron
  • Miriam Cooper : Margaret Cameron
  • Mary Alden : Lydia Brown
  • Ralph Lewis : Austin Stoneman
  • George Siegmann : Silas Lynch
  • Walter Long : Gus
  • Robert Harron : Tod Stoneman
  • Wallace Reid : Jeff
  • Joseph Henabery : Abraham Lincoln

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : Birth of a Nation
  • Réalisation : D. W. Griffith
  • Scénario : D. W. Griffith, d'après une pièce et un roman de Thomas F. Dixon Jr.
  • Pays : USA
  • Format : Muet - Noir et Blanc
  • Durée : 157 min
  • Date de sortie : 1915

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard