FANDOM


La Mort de Dante Lazarescu (Moartea domnului Lazarescu) est un film roumain réalisé par Cristi Puiu, sorti en 2005.

Analyse critique Modifier

Monsieur Lazarescu, 63 ans, vit dans un appartement avec ses trois chats. Un samedi soir, ce dernier ne se sent pas bien. Jusqu'à l'arrivée de l'ambulance, il essaye d'apaiser son mal avec les médicaments qu'il a sous la main. Puisqu'il n'a plus de pilules, il appelle ses voisins en aide.

Ce sera l'infirmière, appelée au domicile du malade par les voisins, qui servira de laissez-passer de services en services. Et il faudra toute la ténacité de cette escorte médicale pour qu'après un parcours de combattant qui aura duré toute une nuit et au cours duquel l'état de santé de Lazarescu n'aura cessé d'empirer (en tombant finalement dans un quasi coma), il soit enfin préparé pour être opéré. Mais sa déchéance n'a pas commencé cette nuit là. En suivant, au début du film, son corps fatigué au milieu de son appartement et de ses chats qui semblent être tout ce qui lui reste de relation affective, on se rend vite compte que la solitude et la misère se sont emparées de lui déjà depuis quelque temps. Sa confrontation au pouvoir médical en sera d'autant plus cruelle.

Ce film offre un solide morceau de vie, rythmé, vrai, poignant, et par le fait critique voire satirique; une trépidante course à la mort de l’an deux mille et cinq. D’une limpidité formelle épatante pour un deuxième film, le métrage de Cristi Puiu enchaîne en effet les situations, intérieures comme extérieures, à huis clos comme mobiles, drôles comme graves… avec une maestria remarquable (et remarqué à Cannes). Cristi Puiu pousse le sans faute jusqu’à éviter de franchir le dangereux mauvais pas qui sépare l’authentique du pittoresque, le réaliste du didactique ou de l’exemplaire. Et ainsi suscite, sans s’appliquer à tirer les larmes, en une suspension d’image digne et brute, une émotion sincère et forte, qui marque et qui poursuit.

On suit avec empathie le personnage principal et on est surpris de la capacité du réalisateur à nous tenir en haleine avec un scénario aussi ténu. On pénètre avec réalisme et même parfois avec humour (même si l'on rit jaune) dans une administration devenue insensible qui fait aussi penser à Kafka.

Car si le discours religieux sur la mort a cédé la place au discours scientifique positiviste, on n'est pas sûr que les mécanismes de ses pouvoirs en soient plus doux pour autant. En effet, le pouvoir technique des médecins semble évacuer tout rapport humain et reproduit lui aussi une morale culpabilisante. Le malade est responsable de sa maladie de la même manière que la politique de sécurité néo-prudentielle tend à faire de chaque individu un acteur de sa sécurité en évitant les comportements statistiquement risqués.

Chaque nouveau médecin vient accuser Lazarescu de son alcoolisme, le condamnant et le classant dans une catégorie méprisable qui ne relève que d'un examen succin. Le patient est constamment rappelé à l'ordre. L'ambulancier évoquera les devoirs du patient envers son propre corps lorsque ce dernier réclamera à être traité humainement. Mais la fonction du prêtre a disparu. Il n'y a ici plus personne pour recueillir les dernières paroles du mourrant. Le médecin n'a rien à lui dire puisque la mort marque son échec. Le film se clôt avant l'opération de Lazarescu. Comme pour mieux dépeindre notre société qui cherche à évacuer la mort, elle reste ici hors champs.

DistributionModifier

  • Ion Fiscuteanu : Lazarescu Dante Remus
  • Doru Ana : Sandu
  • Monica Barladeanu : Mariana
  • Dragos Bucur : Misu
  • Mirela Cioaba : Marioara
  • Dana Dogaru : Miky
  • Alexandru Fifea : Virgil
  • Luminita Gheorghiu : Mioara
  • Doru Oana : Sandu
  • Serban Pavlu : Gelu
  • Gabriel Spahiu : Leo

Fiche techniqueModifier

  • Titre : La Mort de Dante Lazarescu
  • Titre original : Moartea domnului Lazarescu
  • Réalisation : Cristi Puiu
  • Scénario : Cristi Puiu et Razvan Radulescu
  • Production : Alexandru Munteanu
  • Musique : Andreea Paduraru
  • Photographie : Andrei Butica et Oleg Mutu
  • Montage : Dana Bunescu
  • Décors : Cristina Barbu
  • Pays d'origine : Roumanie
  • Durée : 153 minutes
  • Dates de sortie : 17 mai 2005 (festival de Cannes), 22 septembre 2005 (Roumanie), 11 janvier 2006 (France)

Récompenses

  • Prix Un Certain Regard lors du Festival de Cannes 2005.
  • Prix spécial du jury lors du Festival international du film de Chicago 2005.


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard