FANDOM


Jeanne Balibar actrice et chanteuse française, née le 13 avril 1968 à Paris.

Principalement comédienne de films français du cinéma d'auteur, elle est nommée à quatre reprises pour les César du cinéma. Sa carrière est également très tournée vers le théâtre et à partir de 1999 vers la chanson avec notamment la publication de deux albums.

BiographieModifier

Jeanne Balibar est la fille du philosophe Étienne Balibar et de la physicienne Françoise Balibar. Elle suit d'abord un cursus de sport-études (section danse) et obtient également un prix au Concours général. Après son baccalauréat, elle entre en hypokhâgne au lycée Henri-IV et réussit le concours Lettres A/L de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm en 1987. Elle passe ensuite une maîtrise d'histoire à l'université de Paris I. Elle entre en 1991 au cours Florent. L'année suivante, alors qu'elle s'apprêtait à présenter une agrégation d'histoire, elle réussit le concours d'entrée au conservatoire national supérieur d'art dramatique.

Jeanne Balibar a été la compagne de Mathieu Amalric, avec lequel elle a eu deux fils, de 1996 jusqu'à leur séparation en 2003, puis celle de Pierre Alféri et du musicien Philippe Katerine, jusqu'en 2011.

Elle est depuis longtemps engagée auprès des associations en faveur des étrangers en situation irrégulière.

En 1993, alors qu'elle n'a suivi qu'un seul trimestre au Conservatoire, Jeanne Balibar est recrutée par la Comédie-Française comme pensionnaire. Elle joue dès l'été dans la cour d'honneur du Festival d'Avignon une très remarquée Elvire . Elle est aussi remarquée en 1995 dans Les Bonnes de Jean Genet. Insatisfaite, elle quitte cependant la Comédie-Française, en 1997, pour répondre aux propositions de rôles de plus en plus nombreux au cinéma.

Elle n'abandonne pourtant pas la scène, où elle se produit très régulièrement. En 2008, lors du Festival d'automne à Paris, elle joue au Théâtre de la Ville en duo avec le chorégraphe français de danse contemporaine Boris Charmatz, La Danseuse malade, spectacle inspiré par la danse japonaise Buto.

Bilingue en allemand depuis la fin de l'adolescence, en anglais depuis ses vingt ans, Jeanne Balibar a joué également des pièces en langue étrangère, notamment à Berlin Solaris en 2005 et La Cousine Bette en 2014.

Jeanne Balibar commence sa carrière cinématographique dès 1992 dans un film d'Arnaud Desplechin. À côté de nombreux autres rôles, elle jouera plusieurs fois pour Jean-Claude Biette, Josée Dayan, Jacques Rivette. C'est ce dernier qui dans Va savoir lui offre en 2001 un premier grand rôle. Refusant de nombreuses propositions pour des comédies ou des films populaires, tel Jet Set, elle devient, en dix ans, une icône du nouveau cinéma d'auteur français.

Elle obtient en 1998 le prix de la meilleure actrice (Seashell d'or) au Festival de San Sebastian pour sa prestation dans le film d'Olivier Assayas Fin août, début septembre. Elle est nommée au César de la meilleure actrice dans un second rôle en 2001 pour le film de Jeanne Labrune Ça ira mieux demain et en 2009 pour le film de Diane Kurys Sagan.

Elle est membre du jury des longs métrages lors de la 58e Mostra de Venise en 2001 et du 61e Festival de Cannes en 2008.

En janvier 2013, sort son premier film, Par exemple, Électre, réalisé en collaboration avec Pierre Léon et récompensé en 2012 d'une « mention spéciale » lors de la remises des prix Jean-Vigo.

Jeanne Balibar commence une carrière de chanteuse en participant, en 1999, à un concert en soutien aux Groupe d'information et de soutien des immigrés, dans la salle parisienne de l'Élysée Montmartre.

Dans son premier album, Paramour, elle mêle sa voix aux arrangements de Rodolphe Burger et signe une partie des textes avec Pierre Alféri, son compagnon d'alors. Pour son deuxième album Slalom Dame, sorti le 7 novembre 2006, elle en confie la réalisation à plusieurs arrangeurs, en plus de Rodolphe Burger et de Pierre Alféri, notamment à Dominique A et Fred Poulet. À l'occasion de la tournée qui suit la sortie de l'album, elle se produit en compagnie du groupe Poni Hoax.

FilmographieModifier

  • 1992 : La Sentinelle d'Arnaud Desplechin : (non créditée)
  • 1994 : Un dimanche à Paris d'Hervé Duhamel : Nina
  • 1994 : La Folie douce de Frédéric Jardin : Madeleine
  • 1994 : La Croisade d'Anne Buridan de Judith Cahen
  • 1995 : Julie Lescaut saison 2, épisode 3 Trafics de Josée Dayan : Marika
  • 1996 : Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) d'Arnaud Desplechin : Valérie
  • 1997 : J'ai horreur de l'amour de Laurence Ferreira Barbosa : Annie
  • 1997 : Mange ta soupe de Mathieu Amalric : la fille
  • 1998 : Dieu seul me voit de Bruno Podalydès : Anna
  • 1999 : Fin août, début septembre d'Olivier Assayas : Jenny
  • 1999 : Trois Ponts sur la rivière de Jean-Claude Biette : Claire
  • 2000 : Sade de Benoît Jacquot : Madame Santero
  • 2000 : Ça ira mieux demain de Jeanne Labrune : Élisabeth
  • 2001 : Comédie de l'innocence de Raoul Ruiz : Isabella
  • 2001 : Va savoir de Jacques Rivette : Camille B.
  • 2001 : Avec tout mon amour d'Amalia Escriva : Eugénia
  • 2002 : Le Stade de Wimbledon de Mathieu Amalric : la jeune femme
  • 2002 : Une affaire privée de Guillaume Nicloux : Sylvie, l'ex de Manéri
  • 2002 : 17 fois Cécile Cassard de Christophe Honoré : Édith
  • 2003 : Saltimbank de Jean-Claude Biette : Vanessa Bartholomioux
  • 2003 : Toutes ces belles promesses, Toutes ces belles promesses de Jean-Paul Civeyrac : Marianne
  • 2004 : Code 46 de Michael Winterbottom : Sylvie
  • 2004 : Clean d'Olivier Assayas : Irène Paolini
  • 2005 : Les Rois maudits (mini série) de Josée Dayan : Béatrice d'Hirson
  • 2006 : Noise d'Olivier Assayas (documentaire) : elle-même
  • 2006 : Call Me Agostino de Christine Laurent : Marianne Baudessin
  • 2007 : J'aurais voulu être un danseur d'Alain Berliner : Claudia
  • 2007 : Ne touchez pas la hache de Jacques Rivette : Antoinette de Langeais
  • 2007 : Sagan de Diane Kurys : Peggy Roche
  • 2008 : La Fille de Monaco d'Anne Fontaine : Hélène
  • 2008 : Le Plaisir de chanter de Ilan Duran Cohen : Constance
  • 2009 : L'Idiot de Pierre Léon : Nastassia Philippovna
  • 2009 : Le Bal des actrices de Maïwenn : Elle-même
  • 2009 : La Femme invisible (d'après une histoire vraie) d'Agathe Teyssier : Fantômette
  • 2009 : La Petite Sibérie de Laurence Ferreira Barbosa :
  • 2009 : Mourir d'aimer (téléfilm) de Josée Dayan : la mère de Lucas
  • 2010 : Ne change rien de Pedro Costa : elle-même
  • 2013 : Par exemple, Électre de Jeanne Balibar et Pierre Léon : Jeanne
  • 2013 : Delight de Gareth Jones : Écho
  • 2013 : Layla (Layla Fourie) de Pia Marais :
  • 2014 : Grace de Monaco d'Olivier Dahan : Comtesse Baciocchi
  • 2014 : Les Nuits d'été de Mario Fanfani : Hélène Aubertin
  • 2015 : Le Dos rouge d'Antoine Barraud : Célia Bhy
  • 2016 : Deadweight d'Axel Koenzen : Francoise Kettler
  • 2016 : À jamais de Benoît Jacquot : Isabelle
  • 2017 : La Tueuse caméléon (téléfilm) de Josée Dayan : Judith Corel
  • 2017 : Barbara de Mathieu Amalric : Brigitte

Réalisatrice

  • 2013 : Par exemple, Électre en collaboration avec Pierre Léon

Récompenses

[1]

[2]

Jeanne Balibar et Mathieu Amalric


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Jeanne Balibar sur sa fiche IMDB

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard