FANDOM


20px Pour les articles homonymes, voir Jean Boyer.

Jean Boyer est un réalisateur et auteur de chansons populaires né à Paris le 26 juin 1901 à Paris et mort à Paris le 10 mars 1965.

Fils de l'auteur de chansons Lucien Boyer, il fréquente très tôt le milieu du cinema et du cabaret parisien. Il rencontre le compositeur Georges Van Parys avec lequel il collaborera sur une vingtaine de films, dont Circonstances atténuantes (1939, avec Arletty), Boléro (1941), La Romance de Paris (1941, avec Charles Trenet en jeune aspirant au music-hall) ou Le Passe-muraille (1951, d'après Marcel Aymé, avec Bourvil dans le rôle titre), sur des opérettes comme Prends la route (1936), Une femme par jour (1943), que Boyer portera à l'écran en 1948, ainsi que sur de nombreuses chansons.

Il fera tourner les plus grands acteurs de son époque.

Quelques chansons Modifier

  • 1930 : Un regardé, dans le film Flagrant délit (Hanns Schwarz, 1930, musique de F. Hollaender)
  • 1931 : Les Gars de la marine, dans le film Le Capitaine Craddock (musique de W. R. Heyman)
  • 1932 : Totor t'as tort (musique de René Mercier) - Un homme - L'amour est un mystère - Maintenant, je sais ce que c'est - Quand ça m'prend (musique de Michel Levine)
  • 1934 : C’est peu de chose (musique de R. Ervan)
  • 1936 : Y'a toujours un passage à niveau (musique de Georges Van Parys)
  • 1939 : Comme de bien entendu - Ça c'est passé un dimanche - Mimile - Ça fait d'excellents Français (musique de Georges Van Parys)
  • 1945 : Pour me rendre à mon bureau (paroles et musique de Jean Boyer)

Filmographie Modifier

Lien externe Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard