FANDOM


Jean-Paul Belmondo (né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine) est un acteur français de cinéma et de théâtre.

BiographieModifier

Son père, Paul Belmondo, d'origine piémontaise par son père et sicilienne par sa mère, est un sculpteur réputé et sa mère artiste-peintre. Son frère, Alain, est directeur de théâtre et producteur de cinéma et sa sœur, Muriel, danseuse.

Quant à son fils, Paul, il est coureur automobile et possède une écurie de voitures de course.

Indiscipliné et peu enclin aux études, Jean-Paul Belmondo se passionne très jeune pour la boxe, le football. À l'âge de seize ans, il est atteint d'une primo-infection de la tuberculose, ses parents l'expédient alors en Auvergne. C'est à cette époque, dans le calme et l'air vivifiant, que le jeune homme décide de devenir comédien.

De retour d'Auvergne, il suit les cours de Raymond Girard. Il débute au théâtre en 1950 en interprétant La Belle au Bois Dormant dans les hôpitaux de la ville de Paris. Pendant six mois, Raymond Girard va l'aider à préparer le concours du Conservatoire d'art dramatique, où, reçu en 1951, Jean-Paul Belmondo devient l'élève de Pierre Dux. Il y reste quatre ans et où il rencontre Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Pierre Vernier et Michel Beaune.

En 1953, il fait ses vrais débuts sur les planches dans deux pièces au Théâtre de l'Atelier, Médée de Jean Anouilh et Zamore de Georges Neveux dans des mises en scène d'André Barsacq. Le 4 décembre 1953, il épouse une danseuse, Elodie Constantin, avec qui il aura trois enfants : Patricia (1958 décédée dans un incendie en 1994), Florence (1960) et Paul (1963).

En 1957, Jean Paul Belmondo débute sa carrière cinématographique dans un petit rôle : Sois belle et tais-toi.

En 1959, il connaît son premier grand rôle dans A bout de souffle de Jean Luc Godard.

1960 est une année marquante pour sa carrière. Il joue aux côtés de Lino Ventura dans Classe tous risques de Claude Sautet.

En 1964, il connait un grand succès populaire avec L'homme de Rio, aux côtés de Françoise Dorléac (sœur de Catherine Deneuve et décédée le 26 juin 1967).

En 1965 il joue aux côtés d'Anna Karina dans Pierrot le fou, œuvre mythique de Jean-Luc Godard

1966, Divorce de Jean-Paul Belmondo et d'Elodie.

En 1987, près de 30 ans après avoir quitté les planches, il remonte sur une scène de théâtre pour le plus grand bonheur du public dans "Kean".

1989 Jean Paul Belmondo rencontre Natty, une ancienne coco-girl de Stéphane Collaro.

1999, fin novembre, Jean-Paul Belmondo est hospitalisé à Brest à l’hôpital de La Cavale blanche, après avoir fait un malaise pendant une représentation théâtrale de "Frederick ou le Boulevard du Crime".

2001, Jean-Paul Belmondo, âgé de 68 ans, est héliporté d'urgence à l'hôpital Falconaja de Bastia à 16h00 mercredi 8 août en Corse à la suite d'un accident vasculaire cérébral. Il s'y trouvait en vacances, chez son ami Guy Bedos à Lumio, près de Calvi. Bien que son état soit jugé sérieux, il est transféré dans la soirée vers un hôpital parisien, Saint-Joseph.

Le 29 décembre 2002 Jean-Paul Belmondo épouse à Paris sa compagne Natty, qui partage sa vie depuis 13 ans, à la mairie du 6e arrondissement. Michel Drucker est l'un des témoins de ce mariage. Parmi les invités, on peut citer : Claude Lelouch, Francis Huster, Bernard-Henri Lévy, Robert Hossein, Jean Rochefort, Jean-Claude Brialy et Jean-Pierre Marielle.

Mercredi 13 août 2003, à 70 ans, Jean-Paul Belmondo est père pour la quatrième fois d'une petite fille, Stella.

En avril 2007, il est promu Commandeur de la Légion d'honneur.

Il devrait en janvier 2008, après sept ans d'absence, retrouver les plateaux de cinéma sous la direction de Francis Huster pour un remake de Umberto D. de Vittorio Sisca: Un homme et son chien.

FilmographieModifier

RécompensesModifier

TéléfilmographieModifier

  • 1959 : les Trois Mousquetaires, réalisé par Claude Barma est un téléfilm (dramatique selon les termes de l'époque)
  • Distribution : Jean-Paul Belmondo : D'Artagnan, Gaby Sylvia: Milady De Winter, Jean Chevrier : Athos, Hubert Noël  : Aramis, Daniel Sorano  : Porthos, Marie-Blanche Vergne  : Constance Bonacieux, Robert Hirsch  : Planchet

ThéâtrographieModifier


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Jean-Paul Belmondo sur sa fiche IMDB


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Jean-Paul_Belmondo. La liste des auteurs se trouve dans historique. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous Creative Commons Attribution-Share Alike License 3.0 .

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard