Fandom

Film Wiki

Insomnia

2 868pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Insomnia, film américain de Christopher Nolan, sorti en 2002, remake du film norvégien Insomnia, réalisé par Erik Skjoldbjærg en 1997.

SynopsisModifier

Un inspecteur de police, envoyé avec son partenaire en Alaska, est en fait mis sur la touche le temps d'une enquête sur une affaire. Appelé pour résoudre un meurtre dans le comté où il a été envoyé, il tue par accident son partenaire dans une course poursuite avec le tueur initial. Plus tard, il reçoit un coup de fil du tueur qui affirme l'avoir vu tuer son partenaire. L'inspecteur doit alors faire face à l'insomnie qui le gagne au pays où le soleil ne se couche pas avant deux mois, en plus du tueur témoin qui commence à jouer avec lui.

Cette ville sans histoire n’est pas sans rappeler la bourgade du Twin Peaks de David Lynch : sous les apparences, se cachent – on le pressent - maintes turpitudes ; il suffit d’ailleurs de se référer au nom de la ville (Nightmute) qui évoque le silence (mute) et la nuit (night), ou encore, symboliquement, le silence fait sur la nuit, sur ce qui est nocturne et dissimulé. Surtout, les deux inspecteurs sont sous le coup d’une enquête de la Police des Polices qui met en cause les méthodes qu’ils ont utilisées lors d’une précédente affaire. Il va sans dire que cette bavure peut ébranler l’excellence de la réputation de Will Dormer, accueilli comme une célébrité par des policiers locaux admiratifs devant ses talents d’enquêteur. Une ville accueillante...

Cette première fêlure du héros va s’accentuer sous le triple effet, d’abord, d’un climat réfrigérant ; puis, d’un jour sans fin, auquel il ne s’habitue décidément pas, qui le prive de sommeil et, enfin, d’un accident pour le moins ambigu dont il est le responsable.

Dans cette permanence de la lumière du soleil de minuit, rien ni personne ne peut se cacher et les remords vont peu à peu tarauder la conscience de Dormer qui est contraint, par l’absence de nuit et de sommeil, à une lucidité qui se révèle corrosive et décompose progressivement une personnalité fondée jusque-là sur la séparation entre l’apparence sociale et la vérité intime. Le titre (in-somnia ou impossibilité de dormir) donne son sens au film qui insiste sur l’état de veille, de vigilance, indispensable à toute conscience, sur le nécessaire qui-vive pour qui veut vivre dans l’honnêteté et l’estime de soi et se protéger de toute faiblesse et d’éventuels remords.

CritiqueModifier

Christopher Nolan ne dédaigne pas le symbolisme : Will Dormer (qui peut se traduire par celui qui veut dormir) a vécu jusque-là dans l’inertie de sa conscience avec laquelle il n’a cessé de transiger et ce soleil de minuit l’oblige, métaphoriquement, à un examen de ses erreurs, de sa propre ambivalence, alors qu’il est censé traquer le Mal. D’autre part, les paysages admirables du film –certains plans sont étonnants de beauté !- mais glacés et inhumains servent de miroir à la vacuité des relations humaines tout en matérialisant, par leur blancheur immaculée, notre désir nostalgique d’une pureté sans doute inaccessible. Le brouillard, enfin, qui est rendu palpable par une photographie talentueuse et qui dissimule l’une des scènes-clés du film, exprime, à l’évidence, le mensonge et l’opacité des personnages.

L’enquête de Dormer se perçoit alors à un triple niveau : sa première mission d’investigation sur le crime se commue en une quête d’identité personnelle avant de devenir l’affaire intime du spectateur poussé à réfléchir sur lui-même. Bref, l’enjeu du film rappelle celui de l’univers de Hitchcock : faire participer le spectateur, puis l’impliquer et, enfin, le transformer psychologiquement. Ce film est bien l’histoire d’une prise de conscience. Le passage du vice à la vertu.

La dernière séquence – en forme de rédemption pour le héros - permet à Will Dormer, d’une part, de résoudre son enquête ; d’autre part, d’atteindre à une forme d’apaisement avec lui-même, c’est-à-dire de retrouver, in fine, ce sommeil qui le fuyait et auquel il aspirait.


Distribution Modifier

  • Al Pacino : Détective Will Dormer
  • Martin Donovan : Détective Hap Eckhart
  • Hilary Swank : Détective Ellie Burr
  • Robin Williams : Walter Finch
  • Oliver 'Ole' Zemen : Pilote
  • Paul Dooley : Chef Charlie Nyback
  • Nicky Katt : Fred Duggar
  • Larry Holden : Farrell
  • Jay Brazeau : Francis
  • Lorne Cardinal : Rich
  • James Hutson : Officier #1
  • Andrew Campbell : Officier #2
  • Paula Shaw : Coroner
  • Crystal Lowe : Kay Connell
  • Tasha Simms : Mme Connell


Fiche technique Modifier

  • Titre : Insomnia
  • Réalisation : Christopher Nolan
  • Scénario : Hillary Seitz, d'après le scénario originel de Nikolaj Frobenius et Erik Skjoldbjærg
  • Musique : David Julyan
  • Photographie : Wally Pfister
  • Montage : Dody Dornn
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Durée : 118 minutes
  • Dates de sortie : 24 mai 2002 (USA), 6 novembre 2002 (France)

SourceModifier

Cette page utilise tout ou partie du contenu de Ann Wiki. L'original de l'article est à Insomnia.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard