FANDOM


Gladiator est un film américain réalisé par Ridley Scott, sorti en 2000.

SynopsisModifier

Réalisation : Ridley Scott.

Origine : Etats-Unis (2000).

Genre : Péplum.

Durée : 2H15.

Distribution :

  • Russell Crowe : Le général Maximus Décimus Méridius
  • Joaquin Phoenix : L'empereur Commode
  • Connie Nielsen : Lucilla
  • Derek Jacobi : Le sénateur Gracchus
  • Oliver Reed : Antonius Proximo
  • Djimon Hounsou : Juba
  • Tomas Arana : Quintus
  • Ralf Moeller : Hagen
  • Spencer Trent Clark : Lucius Vérus
  • Richard Harris : L'empereur Marc Aurèle
  • John Shrapnel : Le sénateur Gaïus
  • David Schofield : Le sénateur Falco
  • Sven Ole-Thorsen : Tigris
  • David Hemmings : Cassius
  • Tommy Flanagan : Cicéron


Synopsis. 180 avant J.-C. Fin stratège et valeureux combattant, le général Maximus Décimus Méridius conduit les légions romaines de victoire en victoire. Au lendemain de la bataille qui scelle définitivement la victoire de Rome contre les barbares de Germanie, l'empereur Marc Aurèle désigne Maximus pour lui succéder à la tête de l'empire. Jaloux de cette reconnaissance, Commode, le fils de Marc Aurèle, usurpe le pouvoir en assassinant son père, après quoi il ordonne l'arrestation et l'exécution de Maximus. Ce dernier parvient néanmoins à échapper à ses assassins mais ne peut empêcher le meurtre de son épouse et de son fils, orchestré par le nouvel empereur. Plus tard, capturé par un marchand d'esclaves, Maximus devient gladiateur et fomente sa vengeance...

CritiqueModifier

La reconstitution historique est soignée. Les personnages de Marc Aurèle, Commode et sa sœur ont réellement existé. De son côté, Maximus est un personnage fictif, mais tout à fait vraisemblable. Les décors, les armements et les ambiances, très soignés, apparaissent comme parfaitement documentés.

Le scénario est riche, mais assez simple et linéaire. Le film s'inspire largement de Spartacus de Stanley Kubrick et de Conan Le Barbare. A l’image de Spartacus, Maximus utilisera son statut de héros pour rallier les gladiateurs et s’insurger contre le pouvoir en place. Tout comme Conan, Maximus, devenu esclave et gladiateur, n’aura que pour but de venger l’assassinat de sa famille. Et le thème de la vengeance, moteur du genre western, est aussi ici une claire référence quand lors du duel final entre Maximus et l’empereur, la musique prend des accents d'Ennio Morricone.

Gladiator est tout d’abord un film à grand spectacle. Grâce à un budget important, le film parvient à refléter les fastes de l’époque, à travers décors, costumes et une attention au détail poussée. Le cinéaste nous gratifie de scènes de combat grandioses et sanglantes avec un grand sens du mouvement et une rage exposant le côté sauvage d’une époque dite civilisée.

Mais Ridley Scott ne se contente pas de seulement projeter l’image de cette époque. Il y apporte une dimension supplémentaire avec son esthétique et ses métaphores. La scène d’ouverture, la bataille, avec son emploi des filtres de couleur cendre contrastant avec le rouge vif du sang et un montage saccadé créent une impression de furie inégalée alliant une dimension artistique.

Un autre aspect apportant épaisseur à ce film à grand spectacle est l’attention portée aux personnages. Entre les scènes d’action, Scott établit un rythme assez lent, proche de la narration, qui rend les personnages plus humains. Chaque personnage est la proie de ses propres démons et ne limite pas à une seule dimension, bonne ou mauvaise. Grace aux dialogues et l’approche psychologique, on comprend les mécanismes qui les poussent à agir. Le personnage féminin ne limite pas à un rôle de faire-valoir, mais tire les ficelles.

Le film, en plus d’être un spectacle de qualité véhicule un certains messages, que le réalisateur dissimule par exemple dans une scène entre les deux sénateurs lors des jeux. Ceux-ci discutent de l’habileté de l’empereur à divertir les foules en leur offrant du spectacle dans les arènes. Il amadoue son peuple et peut ainsi gagner sa faveur, l’influencer, le leurrer et le manipuler. Il est difficile de ne pas percevoir une allusion directe aux salles de cinéma, véritable centre de notre société, et le pouvoir que Hollywood et les réalisateurs exercent sur nous.


Distribution Modifier

  • Russell Crowe : Maximus
  • Joaquin Phoenix : Commode
  • Connie Nielsen : Lucilla
  • Oliver Reed : Proximo
  • Richard Harris : Marc-Aurèle
  • Derek Jacobi : Gracchus
  • Djimon Hounsou : Juba
  • David Schofield : Falco
  • John Shrapnel : Gaius
  • Tomas Arana : Quintus
  • Ralf Moeller : Hagen
  • Spencer Treat Clark : Lucius
  • David Hemmings : Cassius
  • Tommy Flanagan : Ciceron

Fiche technique Modifier

  • Titre : Gladiator
  • Réalisation : Ridley Scott
  • Scénario : David Franzoni, John Logan et William Nicholson
  • Production : David Franzoni, Branko Lustig, Douglas Wick, Laurie MacDonald et Walter F. Parkes
  • Sociétés de production : DreamWorks SKG / Universal Pictures
  • Budget : 103 millions de dollars
  • Musique originale : Hans Zimmer, Lisa Gerrard et Klaus Badelt
  • Photographie : John Mathieson
  • Montage : Pietro Scalia
  • Durée : 155 minutes / 171 minutes (version longue)
  • Dates de sortie : 1er mai 2000 (USA), 20 juin 2000 (France)

Récompenses: Modifier

SourceModifier

Cette page utilise tout ou partie du contenu de Ann Wiki. L'original de l'article est à Gladiator.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard