FANDOM


Full Metal Yakuza est un film japonais réalisé par Takashi Miike, sorti en 1997.

SynopsisModifier

Un jeune Yakuza, Hagane, tout au bas de l'échelle, est pris en sympathie par son grand patron, le chef du clan Tousa, alors que celui-ci se prépare pour une expédition punitive. Celle-ci tourne mal et Tousa finit en prison pour plusieurs années.

À sa sortie de prison, Hagane, qui a fait ses preuves est chargé d'aller le chercher. Seulement il n'est pas le seul à l'attendre et se retrouve au beau milieu d'un règlement de compte qui vise son patron. Laissé pour mort, Hagane est cependant recueilli par un scientifique : Hitagu Genpaku, qui a décidé de faire de ses restes, mélangés à ceux de Tousa, un homme parfait, mi-homme mi-machine pleine de métal, prêt à rendre service à la société.

Cependant, c'est sans compter sur le désir de vengeance de Hagane, dont les nouveaux pouvoirs lui donnent enfin la dimension de ses ambitions : devenir un vrai Yakuza.

Dans la suite, le héros part en guerre contre les yakusas qui l'ont trahi, les explose tous, puis contre ses anciens amis, qu'il n'arrive pas à éliminer (une conscience, peut-être, au fond de la machine?) - et du coup il part en retraite dans une maison improvisée sur la plage, le temps de faire le point et de se laisser dépérir. Tout ça, bien sûr, avant le règlement de compte final, où ses amis paieront, comme tous jusque là, le prix fort de la trahison!

CritiqueModifier

Full Metal Yakuza est le premier scénario d'Itaru Era, sur lequel Takashi Miike est tombé totalement par hasard, en patientant chez un producteur. Ce fut le début d'une longue collaboration, puisque par la suite, pratiquement tous ses scénarios furent réalisés par le cinéaste : Andromedia, The Guys from Paradise, Visitor Q

Comme de nombreux films de Takashi Miike, Full Metal Yakuza est un film inclassable. Alors qu'il commence comme un pur film de Yakusa, thème récurrent chez Takashi Miike, Full Metal Yakuza tombe brusquement dans la folie et le comique.

Full Metal Yakuza est une relecture plutôt parodique du Robocop de Verhoeven et fonctionne très largement sur ce principe, ultra-généreux , d'en donner au spectateur pour son argent. C'est un film tourné à l'origine pour le marché de la vidéo, et que ce n'est donc pas forcément tâche aisée. Mais Miike s'affranchit de bon nombre de règles de décence pour parvenir à ses fins.


Takeshi Miike se promène allègrement et sans complexes entre effets gores réussis (têtes coupées, langues sectionnées) et effets numériques très approximatifs (le coup du vélo qui va à 500 km/h , les éclairs, les super-pouvoirs); entre l'humour potache (voir la garde du héros contre les balles!) et le sexe hardcore (un petit avant goût de DoA2, le côté Sado-Maso en plus); entre le touchant et le ridicule.

La fin est un monument de brutalité et de… n'importe quoi. Comme tout Full Metal Gokudo, d'ailleurs! Au niveau de la réalisation, on est quand même loin de Bird People in China ou DoA 1 et 2, mais on sent bien que c'est parce que Miike a choisi une approche cinématographique différente: celle du plaisir déjanté et sans concessions.

DistributionModifier

Fiche techniqueModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard