Fandom

Film Wiki

Eva Houdova

2 864pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Eva Houdova est une monteuse et cinéaste belgo-tchèque née à Dvur Kralove nad Labem (Tchécoslovaquie) le 22 avril 1947.[1] Pédagogue, elle enseigne aussi tant à l’Institut national supérieur des arts du spectacle (INSAS) de Bruxelles qu'à l’Institut des arts de diffusion (IAD) de Louvain-la-Neuve.

Biographie Modifier

Née à Dvur Kralove nad Labem (Tchécoslovaquie) le 22 avril 1947, elle est figurante dans Au feu, les pompiers ! de Milos Forman. Titulaire d'un diplôme d'ingénieure en électronique, elle fuira la Tchécoslovaquie pour la Belgique à la suite du Printemps de Prague. Eva Houdova est diplômée en montage-scripte à l’Institut national supérieur des arts du spectacle en 1973.

Entre 1977 et 2001, elle a réalisé six films documentaires et un de fiction[2].

Eva Houdova est surtout connue pour avoir monté en 1979 Bruxelles-transit de Samy Szlingerbaum, en 1984 Couple, regards, positions de Boris Lehman et des films d'Annik Leroy.

Elle a aussi travaillé comme scripte pour, entre autres, Chantal Akerman, Mary Jimenez et les frères Dardenne.

Elle est professeure depuis 1985 à l’Institut national supérieur des arts du spectacle et à l'Institut des arts de diffusion. Elle fait régulièrement partie de jury officiel pour le cinéma documentaire comme notamment au 22ème Festival international du film francophone de Namur. Elle a été membre, de 2000 à 2006, de la commission de la Communauté française qui octroie les subventions au cinéma pour la Belgique francophone.

Récompenses cinématographiquesModifier

Déjà primée au Festival de Besançon en 1975 pour son film sur la pianiste Renée Pietrafesa, elle reçoit, en 1991,, le Prix Spécial du jury au Festival Filmer à tout prix pour Portrait de groupe avec lunette (documentaire sur les astronomes de l'Observatoire royal de Belgique, tourné en 16mm, 40 minutes.)

Selon le Festival international du film fantastique, de science-fiction et thriller de Bruxelles, on pourrait s’imaginer qu’aucun film belge, court ou long, ne puisse être réalisé sans la touche d’Eva Houdova.[3]

Filmographie[4] Modifier

RéalisatriceModifier

  • 1977 : Renée Pietrafesa, dirigeante d'orchestre (documentaire, tourné en 16mm, 45 minutes) primé au 5e Festival du film de Besançon en 1978 [5]
  • 1978 : Stefan Marinov, le dissident dissident (documentaire, tourné en 16mm, 35 minutes)
  • 1980 : Auto-stop (court-métrage de fiction d'après une nouvelle de Pierre Mertens, tourné en 35mm, 12 minutes 30 secondes)[6]
  • 1986 : Na Zapad ou la Fierté nationale d'un cristal de Bohême (documentaire, tourné en vidéo, 52 minutes)[7]
  • 1990 : À l'aire libre - Droit d’exil (documentaire, tourné en vidéo, 38 minutes)
  • 1991 : Portrait de groupe avec lunette (documentaire, tourné en 16mm, 40 minutes), Prix Spécial du jury au Festival Filmer à tout prix la même année [8]
  • 2001 : La parenthèse et le retour en Bohême (documentaire, tourné en Super 16mm et BETACAM Digital, 60 minutes)

Assistante à la réalisationModifier

MonteuseModifier

ScripteModifier

Voir aussi Modifier

Notes et références Modifier

  1. Moniteur Belge
  2. Catalogue du centre de documentation Cinémathèque Royale de Belgique
  3. (lien mort) Site du Festival international du film fantastique, de science-fiction et thriller de Bruxelles
  4. Site officiel de la Communauté française de Belgique
  5. http://www.pietrafesa.org/reniF.htm
  6. Annuaire du film belge 1980/81 — Jaarboek van de Belgische film 1980/81 (Bruxelles, Cinémathèque royale de Belgique, 1981), Le court en dit long 1990-1991 (Bruxelles, Direction de l'Audiovisuel du Ministère de la Culture et des Affaires sociales, 1991), p. 127 et Évelyne PAUL, Eva Houdova. Tout le charme de la Bohème,SABAM magazine, 7e année, No. 27, décembre 2001, p. 23 (http://www.sabam.be/website/data/content_files/Sabam%20Magazine%20(FR)/sabam27fr.pdf )
  7. Ce film documentaire classé dans les thèmes de l'immigration en Belgique présente des membres de la communauté tchèques de Bruxelles témoignant de leur vie dans leur pays d’accueil - Durée 52’ - 1985.
  8. Annuaire du film belge 1991/92 — Jaarboek van de Belgische film 1991/92 (Bruxelles, Cinémathèque royale de Belgique, 1992), p. 231 et Le court en dit long 1990-1991 (Bruxelles, Direction de l'Audiovisuel du Ministère de la Culture et des Affaires sociales, 1991), 127.

Liens externes Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard