Fandom

Film Wiki

Ennemi d'État

2 864pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Ennemi d'État (Enemy of the State, Ennemi de l'État au Canada) est un film américain réalisé par Tony Scott et sorti en 1998.

SynopsisModifier

Pour améliorer la protection de l'État, une nouvelle loi sur les télécommunications est proposée aux Américains. Cette loi vise à donner plus de pouvoir aux autorités compétentes, comme l'utilisation de caméras de surveillance et l'écoute téléphonique, dans le but de garantir la sécurité de l'État, aux dépens des libertés individuelles.

Robert Clayton Dean (Will Smith), avocat et citoyen américain comme les autres, marié et père d'un petit garçon, reste sceptique lorsque sa femme (Regina King) lui répète que les autorités usent déjà de ces pouvoirs ; pourtant, il l'apprendra à ses dépens.

CritiqueModifier

Enemy of the state est d'abord un sacré thriller, bondissant et rebondissant . Dès les premières scènes, il donne le ton de l'intrigue, basée sur le mensonge et la manipulation. Il se permet même de dévoiler certaines clefs du film dans le générique, clefs suffisamment cachées pour ne rien révéler du suspense.

Mais le suspense ne tient pas dans l'histoire. Car le prétexte à cette course-poursuite de 2 heures, est une bande vidéo dont le contenu n'a d'importance que par le fait qu'elle existe. Le héros, en verra bien le contenu, mais la boite de Pandore ouverte n'apportera pas de bouleversement à l'action. La bande vidéo n'est vraiment qu'un prétexte , un MacGuffin, pour lâcher la moitié des services secrets US aux basques de Will Smith.

Le suspense tient dans le film lui-même, ce qui en fait sa force. Par une écriture, un montage très serré, Tony Scott donne au film un rythme effréné. Sa mise en scène, mise en image serait un terme plus adéquat, est d'une densité peu commune, mais elle reste suffisamment précise pour ne pas étourdir le spectateur. La réalisation est à ce point dense qu'elle prime sur les acteurs. Will Smith, et surtout Gene Hackman, sont excellents, mais tout parfaits qu'ils soient, n'importe qui d'autre aurait fait l'affaire.

Et ce n'est pas un défaut, car là est la touche de Tony Scott, tout miser sur l'image. Il faut remarquer un remarquable de travail d'effets spéciaux, à la post-production, sur la qualité de l'image. Scott a retouché l'image pour en modifier la texture, rendant le film autant mystérieux que d'une grande netteté, avec des tons gris métalliques angoissants.

Le film dénonce au passage une nouvelle forme de fascisme basé sur le pouvoir de l'image et de l'information transmise en temps réel à un petit nombre de personnes "habilitées". "Le pouvoir est détenu par celui qui possède l'information". Enemy of the State rappelle cet axiome avec un certain talent.

Le film montre également un racisme au quotidien, un racisme qui touche tout le monde. Autant Reynolds (le méchant de l'histoire), que la mafia (qui ne supporte ni les juifs, ni les noirs), que les ouvriers (qui ne supportent pas les "ritals").

En extrapolant une vidéo surveillance envahissant notre réalité, Tony Scott réalise un film sur l'individualisme. Car en regarder ainsi vivre les autres, sans intervenir directement, sans être au contact de l'autre, est un signe de dérèglement d'une forme de la société, les nouvelles technologies (internet, les téléphones cellulaires...) nous poussant vers un individualisme grandissant, sous couvert d'une "nouvelle communication", si chacun ne prend garde à réguler ces techniques.

Tony Scott déboulonne quelques standards du film de genre. La bande de petits génies, sortes de MacGyver du bidouillage informatique, n'est pas cette fois-ci composée de petits garçons sympathiques, mais d'individus cyniques, irresponsables et dangereux. Ce sont au final de sombres crétins, comme tous les bad guys d'Enemy of the state.

Tony Scott, avec cet excellent thriller, s'offre même le luxe rare de ne pas répondre à la question principale du film : en fin de compte, qui est donc l'Ennemi de l'état ?

DistributionModifier

  • Jon Voight : Thomas Brian Reynolds
  • Gene Hackman : Brill / Edward Lyle
  • Regina King : Carla Dean
  • Will Smith : Robert Clayton Dean
  • Loren Dean : Hicks
  • Lisa Bonet : Rachel Banks
  • Barry Pepper : Détective David Pratt
  • Jake Busey : Krug
  • Jason Lee : Daniel Leon Zavitz
  • Gabriel Byrne : Le faux Brill

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : Enemy of the State
  • Réalisateur: Tony Scott
  • Scénario : David Marconi
  • Production : Jerry Bruckheimer
  • Musique originale: Harry Gregson-Williams et Trevor Rabin
  • Photographie : Daniel Mindel
  • Montage : Chris Lebenzon
  • Durée : 133 minutes (2 h 13)
  • Dates de sortie : 16 novembre 1998 (première USA) ; 6 janvier 1999 (France)

SourceModifier

Cette page utilise tout ou partie du contenu de Ann Wiki. L'original de l'article est à Ennemi_d'État.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard