FANDOM


Calculs meurtriers (Murder by numbers) film américain de Barbet Schroeder, sorti en 2002

SynopsisModifier

Richard Haywood est un lycéen, sûr de lui, richissime, coqueluche de son lycée et qui tombe les filles. Justin Pendleton, lui, est un solitaire, intellectuellement brillant et tête de turc de ses camarades. Alors qu’apparemment rien ne les rapproche, les deux jeunes se voient en cachette pour planifier le meurtre parfait. Ensemble, ils assassinent une jeune fille prise au hasard et sèment des indices qui incriminent un marginal, amateur de films pornos et dealer de drogue. Cassie Mayweather et Sam Kennedy sont deux profileurs chargés de l’enquête. Sam est persuadé que les indices mènent au véritable criminel, mais Cassie n’en est pas convaincue. Elle va tout faire pour trouver les véritables coupables.

CritiqueModifier

C'est surtout au niveaux des personnages et des thèmes abordés que Schroeder réussit à transcender ce film de genre en un film intéressant et personnel. Il y a d'abord le personnage incarné par Sandra Bullock, nommé Cassie Mayweather. Ses collègues la surnomment La Hyène parce que manifestement, elle en a. Pourtant la belle est sensible et le soir sur une musique sirupeuse, seule dans la pénombre, un verre d'alcool à la main, elle pleure. Femme et flic. Kleenex et révolver. Avec sa sempiternelle triste moue - genre chien battu - elle exprime son désarroi, sa colère, face à tous les malheurs du monde, face à l'injustice du crime. C'est d'ailleurs ce qui l'amènera à trouver le vrai coupable.

Classiquement, elle a un « complexe intérieur » qu'elle devra assumer et dépasser car, de bien entendu, tout film doit permettre au personnage principal « d'apprendre quelque chose et d'évoluer ». Seulement, le personnage est plus que cette obligation scénaristique. Elle est d'une noirceur rare dans un film hollywoodien, d'une violence contenue assez impressionnante et se positionne dès lors plus comme un anti-héros. Elle est surtout une figure de la victime d'une société en laisser-aller, une société violente aussi bien physiquement que moralement, voire culturellement.

Les deux autres personnages principaux, les deux étudiants sont eux aussi dans la même lignée thématique de la violence sociale. Il y a d'abord le jeune séducteur riche qui s'ennuie et qui commet le crime pour le fun, et puis l'intellectuel philosophe, mal dans sa peau, qui met, avec ce crime, en pratique sa théorie sur la liberté qui, loin de le libérer, l'enferme. Le crime est ainsi emprisonné entre ses deux extrêmes : le crime gratuit et le crime politique, mais dans tous les instants du film, et là réside une des réussites du film, le crime ne reste pas vivace comme tel, il se réduit très vite à son essence même qui est la violence !

Pas de concession au niveau de ces deux personnages car, si durant tout le film notre sympathie va vers le personnage du jeune homme mal dans sa peau (dont le mal-être peut justifier le crime, à l'inverse du séducteur qui ne peut rien justifier) on découvrira aussi que le film évite finalement la moindre issue positive pour préférer une résolution encore plus terrible que le crime lui-même.

On se rappelle allègrement le duo composé par Farley Granger et John Dall dans La Corde de Hitchcock, ici adapté au monde d'aujourd'hui, qui voit des adolescents meurtriers se multiplier.

De toute cette histoire finalement, aussi bien du personnage de Sandra Bullock que des deux jeunes, une seule chose reste : l'impression de gâchis, car au bout du compte la seule gagnante, c'est la violence, celle donnée sans raison ou celle reçue sans réaction. Et cette violence dépasse largement le cadre de ce crime, de cette affaire, qui n'est au fond qu'une de ses résurgences...


Distribution Modifier

  • Sandra Bullock : Cassie Mayweather
  • Ben Chaplin : Sam Kennedy
  • Ryan Gosling : Richard Haywood
  • Michael Pitt : Justin Pendleton
  • Agnes Bruckner : Lisa
  • Chris Penn : Ray
  • RD Call : Rod


Fiche Technique Modifier

  • Titre original : Murder by numbers
  • Réalisation : Barbet Schroeder
  • Scénario : Tony Gayton
  • Directeur de la photographie : Luciano Tovoli
  • Musique originale : Clint Mansell
  • Production Castle Rock Entertainment
  • Durée : 118 minutes
  • Date de sortie : 5 juin 2002

SourceModifier

Cette page utilise tout ou partie du contenu de Ann Wiki. L'original de l'article est à Calculs_meurtriers.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard