FANDOM



Avatar est un film de science-fiction de James Cameron tourné en 3D Relief, sorti en France le 16 décembre 2009.



Synopsis Modifier

En 2154, Jake Sully, ancien marine, paraplégique, accepte de participer au programme Avatar, pour remplacer son défunt frère jumeau. Il est envoyé sur Pandora, une exoplanète couverte de jungle luxuriante, en orbite dans le système stellaire d'Alpha Centauri à 4,4 années-lumière de notre système solaire. Pandora est peuplée de formes de vie incroyables, aussi magnifiques que terrifiantes, et est habitée par les Na'vi, une espèce indigène humanoïde plus ou moins hostile et considérée comme primitive par les Terriens. Ils peuvent atteindre 3 mètres de haut, ont une peau bleue et une queue, et vivent en harmonie avec leur environnement.

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Lorsque les humains arrivent sur la planète où l'air leur est irrespirable sans l'aide d'un masque, ils découvrent un minerai jusqu'alors inconnu dans le système solaire, l'unobtainium, qui est la clé pour résoudre la crise énergétique sur Terre. Comme le plus gros gisement se situe dans le sous-sol d'un clan Na'vi, les Omaticayas, les Terriens décident de créer le programme Avatar, un programme diplomatique, pour gagner la confiance des Na'vi et déplacer leur peuple, afin d'extraire le minerai.

Jake Sully est recruté pour faire partie de l'expérience Avatar car il possède le même génome que son frère jumeau, scientifique destiné au programme mais décédé. Les « avatars » sont des êtres génétiquement créés possédant un corps Na'vi et un cerveau humain, contrôlable à distance par un humain grâce à des machines. Jake prend le contrôle d'un Avatar, ce qui lui permet, en plus de respirer librement, de pouvoir marcher à nouveau. Il est ensuite envoyé dans la jungle comme éclaireur, où il découvre les multiples beautés et dangers de Pandora. Il y rencontre une jeune femme Na'vi nommée Neytiri, princesse de son clan, dont la beauté n'a d'égale que la force, et qui l'emmène au sein de son clan.

Durant les trois mois de la mission, il s'intègre de plus en plus aux Omaticayas : il apprend les coutumes du peuple, et rapporte tous ses apprentissages au chef de la sécurité pandorienne et chef militaire de la mission Avatar, le colonel Quaritch. Mais ayant appris à vivre comme un Na'vi en domptant son Ikran, en apprenant à chasser, il est considéré comme faisant partie des Omaticayas et s'accouple devant Eywa (divinité Na'vi) avec Neytiri. Mais, le lendemain, Quaritch et Parker, le chef civil du programme, envoient les bulldozers. Jake se battant avec les Omaticayas, est considéré comme ennemi par Quaritch. Il est aussi considéré comme ennemi par les Omaticayas pour être en réalité un humain.

Peu après, Quaritch détruit l'Arbre Maison, lieu où vivent les Omaticayas, et leur chef est tué. Jake revient vers le peuple dont il fait maintenant partie après avoir dompté l'un des monstres de Pandora pour se faire entendre, puis il fédère une quinzaine de clans, après avoir pris soin d'emmener son vrai corps le plus loin possible du campement militaire. Mais Quaritch voyant d'importants mouvements de troupe de la part des Na'vis, il monte une attaque d'importante envergure contre eux avec pour but : détruire le plus grand lieu de recueillement auprès d'Eywa. Les Na'vis, dirigés par Jake Sully, Norman (un ami de Jake) et Tsutey, nouveau chef des Omaticayas, vont alors entrer en guerre contre les humains. Gagnant au début grâce à l'effet de surprise, ils sont ensuite écrasés par la puissance des armes terriennes. Ce n'est qu'à la fin que des milliers d'animaux envoyés par Eywa détruisent définitivement les troupes de Quaritch, lui-même tué alors qu'il essayait de tuer le vrai corps de Jake.

Lors des dernières scènes, les terriens quittent la planète, et les Na'vis réussissent à faire passer définitivement l'esprit du héros dans le corps de son Avatar.

Fiche technique Modifier

Distribution Modifier

Inspirations et parallèles Modifier

Modèle:Travail inédit

Fichier:Huang Shan 2008-09-05 IMG 2922.jpg

Ce film introduisant un nouvel opus dans le thème de la colonisation de l'espace en fiction, peut être relié à certaines autres œuvres antérieures ; la description qui suit indique quels traits du film sont similaires ou évocateurs. D'autres influences ont été relevées, notamment dans un article de Première [2].

  • Dessins animés
    • Les films d'animation de Hayao Miyazaki pour les « montagnes en apesanteur » de Pandora.
    • Le dessin animé Vision d'Escaflowne, pour ces mêmes montagnes.
    • Le dessin animé de Disney Pocahontas pour le côté princesse indigène tombant amoureuse de l'envahisseur et pour la forte connexion entre la nature et les Na'vis.
  • Bandes dessinées
    • Aquablue présente une histoire et un scénario transposable point par point sur le plan de la critique du colonialisme et des idées écologistes le tout dans un contexte futuriste de colonisation de l'espace : les corps expéditionnaires de la Légion protégeant la Texec de la B.D. deviennent le consortium Resources Development Administration (AMD) dans Avatar ; les robots humanoïdes pilotés de la B.D. ressemblent étonnament à l’Amplified Mobility Platform[3], exosquelette motorisé lourd qui fournit aux Marines du film le support des forces de combat au sol. De plus Les Na'vis présentent d'étranges similitudes morphologiques et Anthropomorphiques avec celle du peuple autochtone d'Aquablue.
    • On peut également faire un rapprochement avec Sillage dans la thématique similaire ainsi que le nom de l'héroïne Navis (dans le film, les Pandoriens sont nommés les Na'vis).
    • Les Mondes d'Aldébaran, parallèle à faire entre la divinité Eywa de Pandora et les mantrisses des mondes d'aldébaran, qui ont la particularité de chercher à vivre en symbiose avec les espèces indigènes des planètes où elles s'installent, et d'entrer dans une logique d'entraide pour accélérer le processus d'évolution pour elles-mêmes et ces espèces.


  • Monde sous-marin
    • Les graines de l'arbre des âmes, flottant librement dans l'air, rappellent de nombreuses espèces de méduses.
    • L'hélicoradian ressemble à plusieurs espèces de spirographes, communes dans de nombreuses mers ; de forme spiralée, ils ont la propriété de disparaître rapidement dans leur tube quand ils sont dérangés.
    • le Titanothere-marteau (Angtsìk en langue Na'vi) est vraisemblablement un croisement de rhinocéros et de requin-marteau.
  • Univers de science-fiction
    • Dune de Franck Herbert, bien que se déroulant dans le désert alors qu'ici nous sommes dans une forêt luxuriante, on y retrouve la même trame : l'exploitation d'une planète pour une ressource rare et chère (l'épice) au détriment des autochtones (les Fremens). Un héros dans le camps des exploitants qui se retrouve par accident recueilli par cette population locale, qui petit à petit apprend leur coutumes, commence à les aimer, et finit par devenir leur leader, ralliant ainsi toutes les tribus pour les libérer de l'oppresseur. La cérémonie marquant la fin de son apprentissage intègre également la maitrise d'un animal, ici un ver des sables de plusieurs centaines de mètres. Au moment de l'attaque finale, il va là aussi chevaucher le plus gros d'entre eux.
    • On peut également ajouter Zak et Crysta qui est similaire dans l'histoire, les réactions des personnages et surtout, la musique. Les thèmes sont également similaires pour le respect de la nature et la connexion entre les êtres vivants.
    • Dinotopia pour la liaison amicale intense entre les reptiles volants et les humanoïdes. Ainsi on peut assimiler les ptéranodons de Dinotopia aux Ikran de Avatar, et les Na'vi aux humains.
    • Le Cycle d'Ender d'Orson Scott Card : dans ce roman (dans les tomes 2 et 3, La voix des morts et Xénocide), Ender arrive sur la planète Lusitania, habitée par un peuple enterrant ses morts de sorte que leur mémoire soit communiquée aux arbres (bien vivants malgré les apparences), et ou toute la nature communique par un point commun toxique pour les humains.

Box-Office Modifier

  • Avec le plus gros budget de l'histoire du cinéma (500 millions de dollars), Avatar est parmi les films très attendus des spectateurs du monde entier ; le film est diffusé dans plus de cent pays. On peut constater que le succès du film est au rendez-vous : après dix jours d'exploitation, ce budget est rentabilisé.
  • En France, 320934 {{{2}}} billets sont vendus le jour de la sortie du film. En une semaine, 2,6 millions de français ont vu le film, ce qui constitue le dix-septième meilleur démarrage français de tous les temps.
  • Avec un total de 5,6 millions d'entrées en France (après deux semaines d'exploitation), le film se classe troisième meilleur film de l'année 2009 en France, derrière L'Âge de glace 3 : le Temps des Dinosaures (7,8 millions d'entrées), Harry Potter et le Prince de sang-mêlé (6 millions d'entrées).

Autour du film Modifier



Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

  1. « James Cameron en Chine pour faire la publicité de son film « Avatar » », dans People Daily, 24 décembre 2009 [texte intégral (page consultée le 30 décembre 2009)] 
  2. article sur Premiere.fr
  3. anglais AMP suit : article source
  4. IMDB
  5. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées budget.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.