FANDOM


Alexander Mackendrick (Boston, 8 septembre 1912 – Los Angeles, 22 décembre 1993) réalisateur de cinéma britannique, d'ascendance écossaise.

Biographie et œuvre Modifier

Alexander Mackendrick est né à Boston, dans l’État du Massachusetts. Il était le fils unique de Francis Robert Mackendrick et de Martha Mackendrick. Originaires de Glasgow en Écosse, ils avaient émigré aux États-Unis en 1911. Son père, ingénieur civil, travaillait dans la construction navale. Alors que Mackendrick n’avait que six ans, son père mourut emporté par la grippe espagnole qui sévit dans le monde entier après la Première Guerre mondiale. Sa mère devient couturière. Martha confie la garde de son fils au grand-père de celui-ci, qui vivait toujours en Écosse ; c’est ainsi qu’à l’âge de sept ans le jeune Mackendrick revient sur la terre de ses aïeux. Jamais plus il ne devait revoir sa mère.

Il entame des études d’art à la Glasgow School of Art et au début des années 1930, il part s’installer à Londres pour travailler comme directeur artistique pour l’agence de publicité. En 1937, Mackendrick écrit son premier script pour le cinéma Midnight Menace, avec celui qui était à la fois son cousin et son ami proche, Roger MacDougall.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Mackendrick est engagé par le Ministère de l'Information pour réaliser des films de propagande pro-britannique. En 1942, il séjourne d’abord à Alger, pour ensuite se rendre en Italie, il tourne des films d’actualité, des documentaires. En 1943, il est le directeur de l’unité cinéma, et c’est à ce titre qu’il donna son aval pour la production du classique de Roberto Rossellini, Rome, ville ouverte.

En 1946, Mackendrick rejoint les studios Ealing, pour lesquels il devait travailler neuf ans durant. Au début, il travaille à des scénarios, et réalise son premier long-métrages Whisky à gogo ! (Whisky Galore !, 1949)

En 1955, Mackendrick quitte la Grande-Bretagne pour Hollywood et passe le reste de sa vie professionnelle à voyager entre Londres et Los Angeles.

Mackendrick débute sa carrière américaine en dirigeant Le Grand Chantage (Sweet Smell of Success, 1957) un film produit par Hecht-Hill-Lancaster (HHL — Norma Productions).

En 1969, il revient aux États-Unis après avoir été honoré du titre de doyen de l'école de cinéma du California Institute of the Arts. Il abandonne le poste en 1978 pour être professeur.

Souffrant d'un emphysème grave, Mackendrick est dans l'impossibilité de rentrer en Europe pendant la majeure partie du temps qu'il passe à enseigner. Il meurt d'une pneumonie en 1993.

Filmographie Modifier

Coréalisateur

  • 1959 : Au fil de l'épée (The Devil's Disciple) coréalisé par Guy Hamilton
  • 1961 : Les Canons de Navarone , Les Canons de Navarone (The Guns of Navarone) coréalisé par Jack Lee Thompson
  • 1967 : Oh Dad, Poor Dad, Mama's Hung You in the Closet and I'm Feeling So Sad


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Alexander Mackendrick sur sa fiche IMDB

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard