FANDOM


Accords et désaccords (Sweet and Lowdown) est un film de Woody Allen, sorti en 1999. Il raconte quelques épisodes de la vie d'Emmet Ray, joué par Sean Penn, vrai-faux guitariste de jazz. Le film se présente comme une alternance entre témoignages de spécialistes du jazz et le film lui-même, selon un mode courant chez Woody Allen (Annie Hall, Zelig, Radio Days ont une structure comparable)

SynopsisModifier

Dans les années trente, Emmet Ray est le deuxième meilleur guitariste de jazz au monde. il est seulement devancé par Django Reinhardt, qu'il ne peut pas écouter sans pleurer ni voir sans s'évanouir. Comme lui, il est fantasque, joueur de billard, inconstant, ce qui lui vaut l'ire des directeurs de club qui l'emploient. Il fait la connaissance d'une jeune muette, jouée par Samantha Morton, qui tombe amoureuse de lui... Incapable de s'engager, il finira par la quitter puis par rencontrer une journaliste mondaine (Uma Thurman), qui l'épouse.

Ce mariage est condamné d'avance, et il va se terminer à la suite d'un épisode légendaire dont chaque spécialiste a sa propre version... Il finira par disparaître sans laisser de trace après avoir brisé sa guitare dans un moment de désespoir.

CritiqueModifier

Rien n'est plus agréable que de regarder un film dont le sujet tenait particulièrement à coeur à son metteur en scène. Woody Allen est un grand mélomane, cela ne fait aucun doute, et son amour pour la musique du méconnu Emmet Ray peut se lire à chaque instant du film. Il s'agit ici d'un véritable film hommage, entrecoupé de divers témoignages de spécialistes dont Woody Allen "himself", dressant le portrait d'un homme dépassé par son propre génie.

Egocentrique, misogyne, cleptomane, menteur et buveur invétéré. Drôle de façon de dresser un bienveillant portrait me direz-vous ? Et pourtant... Par le biais de sa mise en scène, où la nostalgie de ces années 30 qu'il affectionne particulièrement est si présente, Woody Allen veut nous montrer à quel point cet éternel perdant qu'était Emmet Ray ne vivait que pour la musique.

Sans doute le guitariste le plus doué de sa génération, probablement même l'égal du grand Django Reinhardt, Emmet Ray souffrait d'un énorme complexe d'infériorité envers son idole. C'est bien simple, à chaque fois qu'il le rencontrait, il s'évanouissait, au sens propre comme au sens figuré, et le simple fait d'entendre le génie tsigane lui faisait monter les larmes aux yeux.

Il entretenait également des rapports très conflictuels avec les femmes. Tombé amoureux sans le savoir d'une jeune muette aussi belle que candide, Hattie (Samantha Morton), il préfèrera fuir au milieu de la nuit plutôt que de s'avouer ses sentiments envers elle. Il tombera ensuite dans les griffes de Blanche (Uma Thurman) qui se servira de lui pour un de ses livres avant de le tromper avec le gorille du boss d'Emmet. Comment ne pas s'émouvoir de la scène où il retombe sur Hattie et apprend qu'elle est maintenant mère de famille, puis sa réaction le soir même d'homme brisé qui va jusqu'à éclater sa guitare contre un arbre. Tout n'était qu'obstacle entre lui et sa musique, il ne vivait que pour elle.

Qui d'autre pouvait aussi bien incarner le rôle de ce génie en mal de vivre que le toujours aussi impressionnant Sean Penn, égal à lui-même. Son jeu à la fois torturé, alliant timidité maladive et misogynie exacerbée, le tout dans un homme dont le génie n'avait d'égal que l'égocentrisme, est littéralement bluffant. Un vrai régal pour les yeux et les oreilles, à consommer sans modération. En ce qui me concerne un des meilleurs film de Woody allen, et pourtant dieu sait que le bonhomme est prolifique.

Ce film montre toute la différence qu'il existe entre un film "normal" et un film fait avec amour de la part du réalisateur, concernant un sujet qui lui tient particulièrement à coeur. Sean Penn est époustouflant. Enfin rappelons que malgré les nombreux indices, certaines personnes ont cru à l'existence réelle d'Emmet Ray et ont voulu se procurer ses albums, alors que le guitariste du film est en fait Howard Alden.

Fiche techniqueModifier

  • Date de sortie : 3 décembre 1999 (USA); 26 janvier 2000 (France)
  • Titre original : Sweet and lowdown
  • Durée : 1h35min
  • Scénario de Woody Allen
  • Musique de Jean Lenoir
  • Directeur de la photographie : Zhao Fei

DistributionModifier

  • Sean Penn (Emmet Ray)
  • Samantha Morton (Hattie)
  • Anthony LaPaglia (Al Torrio)
  • Uma Thurman (Blanche Williams)
  • Gretchen Mol (Ellie)
  • Brian Markinson (Bill Shields)


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Accord_et_désaccord. La liste des auteurs se trouve dans historique. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous Creative Commons Attribution-Share Alike License 3.0 .

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard