FANDOM


À la folie... pas du tout est un film français réalisé par Laetitia Colombani et sorti en 2002.

SynopsisModifier

Angélique, jeune fille d'une vingtaine d'années, étudiante aux Beaux-Arts, tombe amoureuse de Loïc, un cardiologue renommé, marié et futur papa.

Elle est intimement persuadée que c'est le grand amour, mais Loïc ne se rend pas aux rendez-vous qu'elle organise. En fait, Angélique est atteinte d'érotomanie: elle est la seule à vivre cet amour qu'elle imagine démesuré. Quant à Loïc, il reste dans la plus profonde incompréhension devant les cadeaux anonymes et les courriers doux qu'il reçoit et reste fou amoureux de sa femme. L'amour d'Angélique va la pousser toujours plus loin, jusqu'à provoquer de très graves troubles dans sa vie et dans celle de Loïc.

CritiqueModifier

Les influences du film sont nombreuses et pour en donner un aperçu, il suffit de savoir que les films préférés de la réalisatrice sont Rosemary’s baby et Répulsion de Roman Polanski, Edward aux mains d’argent de Tim Burton, la Leçon de piano de Jane Campion et Psychose de Alfred Hitchcock.

Au nombre des réussites de la réalisatrice, on placera, d’abord, le choix d’un titre qui est en parfaite adéquation à la fois avec la construction du récit, avec les sentiments des personnages et avec la signification du film. La première partie pourrait, en effet, s’intituler A la folie alors que la seconde se nommerait pas du tout. D’autre part, Angélique et Loïc se définissent, chacun, par l’une ou l’autre expression employée par le titre. Par ailleurs, le sens du film naît et se nourrit du contraste des deux éléments A la folie vs pas du tout. Plus original encore, ces deux expressions reflètent deux points de vue sur les mêmes évènements et le passage de l’un à l’autre bouleverse le (double) jeu des apparences et la vérité établie. Je n’ai pas en mémoire de titre de film aussi judicieusement choisi !

On notera ensuite le remarquable démarquage de Psychose dont l’ordre du récit
1° : Histoire de Marion
2° : Histoire de Norman
3°: Dénouement inattendu
est repris par A la folie… pas du tout
1° : Histoire de Angélique
2° : Histoire de Loïc
3°: Dénouement inattendu).
Deux points communs apparaissent donc entre les deux films : histoire double d’une femme et d’un homme et même dénouement inattendu bâti sur une faille psychologique ; mais aussi deux différences : inversion des personnages, par rapport au film d’Hitchcock, dans un dénouement qui ferme le film chez l’un tandis qu’il l’ouvre sur une nouvelle histoire chez l’autre.

Mais autant Hitchcok oppose le noir et le blanc, autant la réalisatrice de A la folie … pas du tout joue sur les couleurs. A l’entame du film, des couleurs trop saturées, voire criardes et des contrastes excessifs aux blancs brûlés imposent un excès qui crée un malaise et sert de contrepoint prémonitoire aux bons sentiments et aux sourires béats échangés entre les personnages. C’est dire si la réalisatrice utilise tous les éléments de son film pour illustrer – visuellement - son propos ; et ces images trop violemment contrastées du début DISENT le contraire de ce qu’elles sont censées montrer. Autrement dit, la perception du film qui est celle du spectateur est, selon la technique hitchcockienne, l’objet même d’une manipulation de la part d’une réalisatrice qui, par ailleurs, déroule le tapis rouge du récit d’une manipulation concernant le récit cette fois  : on ne peut que s’incliner devant pareille réussite de ce jeu avec le spectateur !

Chaque plan, parfaitement étudié et composé avec le plus grand soin, serait d’ailleurs à commenter et l’on observerait un procédé récurrent : installer au cœur même du décor le plus familier, dans les situations les plus intimes, voire les plus naturelles ou simples, l’ambiguïté et le double sens, comme si tout, dans le film, avait son revers et pouvait s’interpréter autrement ; comme si les morceaux du puzzle pouvaient être ordonnés de deux façons et dessiner ainsi une nouvelle figure, différente de la précédente. On proposera, à titre de premier exemple, la sortie des toilettes des deux personnages qui est comprise comme un signe de leur complicité, à moins qu’il ne s’agisse que d’une simple coïncidence. On peut aussi interpréter les images de la plante rare que sa « logeuse » a confiée à Angélique et qu’elle doit donc soigner et protéger. Un mouvement de caméra cadre en gros plan la plante dont les feuilles se fanent puis tombent : façon on ne peut plus cinématographique - ne pas dire, mais montrer - pour insister sur l’étiolement parallèle du personnage, mais aussi sur l’usure du temps qui passe lorsque toute chose paraît désormais inutile.

Il faut saluer, enfin, la suprême habileté du dénouement du film. Alors que la réalisatrice avait donné les clefs de l’intrigue, elle parvient pourtant à nous surprendre une dernière fois, à nous saisir, par un ultime coup de théâtre que ménage une séquence remarquable, digne des plus grands maîtres ! Si l’on tient à trouver objectivement un point faible dans le film, ce sera, peut-être, le personnage de l’ami d’Angélique, David, dont le rôle n’est pas crédible dans la mesure où il manque par trop de lucidité – mais l'on peut tout aussi bien (double jeu !) voir dans cette cécité l'effet du charme (au sens étymologique de envoûtement) d’Angélique. Audrey Tautou est parfaite dans ce personnage complexe d'ange et de démon.

Cette page utilise tout ou partie du contenu de Libre Savoir. L'original de l'article est sur la page A%20la%20folie...Pas%20du%20tout%20de%20Laetitia%20Colombani_464_res. L'auteur principal en est _. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous GNU Free Documentation License.

Distribution Modifier

Fiche techniqueModifier


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard